Skip to main content

Assessing and improving sustainablilty of urban water resources and systems

Article Category

Article available in the folowing languages:

Gestion de l'eau dans les villes

Au fur et à mesure que les villes évoluent, la mise en œuvre de systèmes de ressources en eau et d'infrastructures plus durables devient de plus en plus urgente. Ce projet s'engage à déterminer les éventuelles améliorations à apporter aux systèmes existants à l'aide d'instruments informatiques.

Changement climatique et Environnement

L'infrastructure des villes modernes est bien trop obsolète en comparaison des développements nécessaires au bien-être de leur population à l'avenir. La question de gestion durable des systèmes urbains de ressources en eau devient donc inévitable. Cette étude aborde ce sujet en tentant d'identifier les obstacles principaux à la bonne gestion des eaux urbaines à l'heure actuelle et l'évaluation de l'impact de la pollution sur les ressources des nappes phréatiques. Les villes de Rastatt (Allemagne), Doncaster (Angleterre), Ljubljana (Slovénie) et Mt Gambier (Australie) ont fourni des études de cas pour le projet. Elles ont été sélectionnées en fonction de leurs différentes approches de gestion des systèmes d'eaux urbains existants. A été fournie une description détaillée des profils économique et démographique de quatre études de cas urbaines. Les données concernant les différents paramètres hydrogéologiques et hydrologiques fournissent une toile de fond pour des comparaisons à venir. Cela est notamment dû à leurs approches particulièrement différentes de la gestion de leurs systèmes d'eaux urbains existants. Les études fournissent une vue d'ensemble de chaque infrastructure consacrée à l'eau de la ville et des données relatives à la qualité des nappes phréatiques. Ces études sont au cœur du projet AISUWRS, lequel a mis au point un certain nombre de modèles pouvant prévoir les effets de l'infrastructure urbaine sur la contamination des nappes phréatiques. À l'heure actuelle, les modèles sont au nombre de six au total, dont un modèle concernant les fuites de pipelines et un modèle de flux non saturé, qui prévoit le transport de l'eau dans la couche aquifère. Le modèle de transport non saturé prévoit le transport de polluants dans la couche aquifère; quant au modèle DSS, il compare les coûts de réhabilitation de l'infrastructure aux coûts de contamination de la couche aquifère.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application