Skip to main content

Technological improvement for ethanol production from lignocellulose

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des levures transformées pour augmenter la production d'éthanol

En laboratoire, une équipe de scientifiques hollandais a travaillé sur la levure pour augmenter la production d'éthanol à partir de la biomasse lignocellulosique, une ressource renouvelable.

Changement climatique et Environnement

Les biocarburants devraient jouer un rôle important pour les recherches réalisées en Europe en vue de réduire les émissions de carbone. L'éthanol est un biocarburant prometteur, particulièrement lorsqu'il est produit à partir de la fermentation de la biomasse lignocellulosique provenant de l'agriculture et des résidus de bois. Le projet TIME a obtenu un financement du cinquième programme-cadre (5e PC) de l'Union européenne afin de faire progresser les connaissances dans ce domaine. Les scientifiques du laboratoire de recherche Nedalco ont participé à ce projet en optimisant les souches de levure utilisées dans le processus de fermentation. Des techniques ont été développées pour permettre l'hydrolyse de la biomasse, même en présence de substances toxiques. Le prétraitement de la lignocellulose, par exemple avec de la vapeur d'eau chaude, a également été étudié. La capacité d'hydrolyse de la biomasse de plus de 20 souches de levures différentes a été évaluée. De manière générale, les souches industrielles et génétiquement modifiées ont surperformé leurs homologues de laboratoire, spécialement concernant la tolérance aux composés toxiques. Enfin, le laboratoire de recherche Nedalco a découvert qu'il était possible d'augmenter significativement la production d'éthanol par la mutagenèse de ces levures. En fait, les chercheurs ont réussi à pratiquement doubler le taux de production d'éthanol avec une augmentation du rendement de près de 50%. Ces résultats seront exploités dans la production d'éthanol pour en réduire la consommation d'énergie et les coûts de production associés, permettant de rendre cette option en matière de biocarburant encore plus attrayante. Les nouvelles connaissances acquises par le laboratoire de recherche Nedalco et ses partenaires du projet TIME sont partagées avec la communauté universitaire au moyen de conférences et de publications scientifiques.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application