Skip to main content

Immunological mechanisms of protection against classical swine fever virus: towards the development of new efficacious marker vaccines

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les fibrocytes stimulent la réponse immunitaire à la peste porcine

Les épidémies de peste porcine classique (CSF) coûtent cher, aux niveaux social et économique. Les partenaires du projet européen IMPCSF ont recherché des vaccins originaux, visant à déclencher une réponse immunitaire rapide et efficace face au virus.

Santé

Les épidémies inattendues du virus résultent en partie de la présence de porcelets nés de truies infectées mais présentant des symptômes subcliniques. Par ailleurs, le transfert des porcs entre les pays et la présence du virus dans les populations de sangliers, peuvent également expliquer les épidémies dans les pays où l'on pensait avoir éradiqué la maladie. Les effets dévastateurs de cette maladie ont déclenché la mise au point de vaccins marqueurs, utilisés comme méthode de protection précoce. Les scientifiques du projet, à l'Institut de virologie et d'immunoprophylaxie en Suisse, ont étudié la capacité des cellules de présentation de l'antigène à stimuler la production de lymphocytes T cytotoxiques. Au sein du système immunitaire, les cellules dendritiques sont censées avoir le potentiel maximal pour présenter les antigènes aux lymphocytes T auxiliaires (les cellules T CD4+). Cette présentation se traduit par une réponse immunitaire, sous la forme de lymphocytes T cytotoxiques CD8 matures (appelés à juste titre les cellules tueuses). Pour produire les vaccins, l'équipe a recherché des alternatives aux cellules dendritiques, et s'est intéressée aux propriétés immunitaires d'un autre groupe de cellules, les fibrocytes. Ces cellules ont été isolées à partir de sang de porc, et l'équipe a étudié leur capacité à simuler les lymphocytes T cytotoxiques en utilisant un modèle de virus de la CSF. L'équipe a constaté que ces cellules étaient un puissant stimulateur des lymphocytes T cytotoxiques, de la production d'interféron gamma et de l'activité cytotoxique, conduisant à la destruction des cellules infectées par le virus. En outre, l'utilisation de fibrocytes présente plusieurs avantages par rapport aux cellules dendritiques classiques. D'abord, leur potentiel de stimulation immunitaire est important, même lorsqu'elles sont peu nombreuses par rapport aux lymphocytes T. Dans des conditions identiques, les cellules dendritiques sont moins efficaces. Ensuite, les fibrocytes sont faciles à isoler, et conservent leur capacité de présentation de l'antigène même en tant que fibroblastes de culture secondaire (après traitement à l'interféron gamma). La culture de fibrocytes peut donc servir en protéomique et en génomique, ainsi que pour la production à haut débit de vaccins marqueurs potentiels. Ainsi, les fibrocytes pourraient être très utiles pour lutter contre ce virus et les dégâts qu'il cause dans le secteur de l'élevage porcin.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application