Skip to main content

Integrated in vitro and in vivo testing of drugs in prion diseases: screening, development and mechanisms of novel therapeutics

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les anticholestérolémiants stoppent aussi les maladies à prions

Les scientifiques ont étudié la possibilité de traitement des encéphalopathies spongiformes basé sur les anticholestérolémiants.

Santé

Des recherches intensives sur les encéphalopathies ont conduit au développement de thérapies potentielles qui utilisent les différentes voies biochimiques reliées aux maladies à prions. Sur cette base, le projet STOPTSES, financé par l'UE, aura pour objectif la prévention de l'évolution de la maladie à certaines étapes charnières de son développement. Le traitement de la maladie ciblerait par exemple, la réduction du potentiel de contamination, l'inhibition de la réplication dans les tissus lymphoïdes ou la prévention d'une installation infectieuse dans le système nerveux central. L'agent infectieux responsable des encéphalopathies spongiformes transmissibles est une protéine de structure fibrillaire. C'est pourquoi la plupart des recherches à ce jour ont porté directement sur la rupture structurelle de cette protéine. Les partenaires du projet de l'université de Glasgow ont, quant à eux, étudié le potentiel thérapeutique des médicaments anticholestérolémiants. L'objectif des chercheurs étant de déterminer le rôle des anticholestérolémiants dans le contrôle ou la prévention des mécanismes permettant au prion d'agir en tant qu'agent infectieux. L'interruption des échanges cellulaires constitue un mode d'action potentiel. La formation et la transformation des prions peuvent également être perturbées par ces médicaments anti-cholestérol. Un résultat positif a été obtenu sur des modèles de tissus en culture et sur des cultures de cellules infectées. L'équipe du projet a prévu d'étendre ces essais sur des modèles in vivo. Une autre stratégie thérapeutique ayant le potentiel de bloquer le développement des encéphalopathies spongiformes dans l'hôte a ainsi pu être explorée.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application