Skip to main content

Advanced heavy duty engine aftertreatment technology

Article Category

Article available in the folowing languages:

Développement d'un logiciel de simulation de systèmes hautement dynamiques

Un logiciel universel a été développé en vue de simuler un système de post-traitement des gaz d'échappement de moteurs de véhicules utilitaires lourds. Dans le cadre du projet, un système de post-traitement pour moteur diesel permettant de réduire le niveau de pollution de l'air a été mis au point.

Économie numérique

Les émissions d'oxydes d'azote (NOx) et de particules des moteurs diesel polluent énormément l'air at nuisent à notre santé et à l'environnement. Des technologies de réduction d'émissions de NOx existent depuis un certain temps pour les moteurs à essence, mais elles n'étaient pas disponibles pour les moteurs diesel. En conséquence, le consortium AHEDAT a été constitué pour développer et valider un système de post-traitement des gaz d'échappement pour les moteurs de véhicules utilitaires lourds. L'objectif du projet était de réduire les émissions de NOx et de particules de ce type de véhicules en utilisant des recherches basées sur la technologie d'absorption de NOx. Le projet AHEDAT s'est distigué des autres technologies de post-traitement en se fondant sur le fonctionnement et la synchronisation dynamiques de toutes les unités concernées. Il était donc nécessaire de réaliser l'intégration des unités et une planification précise pour obtenir les résultats voulus. Cela nécessitait un niveau de sophistication bien plus élevé que pour les modèles précédents développés pour les autres technologies de post-traitement. Les partenaires du projet de l'université Ben-Gourion du Néguev ont créé une plate-forme permettant la simulation de plusieurs unités connectées dans un système hautement dynamique et complexe de post-traitement des gaz d'échappement. Parmi les différents plans de simulation du marché envisagés, les chercheurs ont sélectionné FEMLABTM pour sa souplesse, sa facilité d'utilisation, ses outils numériques et graphiques. L'université Ben-Gourion a alors développé un simulateur basé sur FEMLABTM qui a été adapté et développé pour améliorer le système dans son ensemble. L'université a complété la simulation par la création d'un système logiciel qui permet de gérer le niveau de complexité numérique et facilite l'analyse et la présentation des données. Cela a abouti au final à un plan universel et souple qui peut être utilisé pour des simulations et d'autres systèmes de post-traitement hautement dynamiques.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application