Skip to main content

Stock Repurchases in the 21st Century: Theory, Evicence and Implications

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les entreprises rachètent leur santé

Le rachat de stock est une pratique courante pour raviver les entreprises et l'économie aux États-Unis. Aujourd'hui, l'Europe veut reprendre le succès de cette pratique.

Changement climatique et Environnement

Renforcer l'économie en Europe peut se faire de plusieurs façons, et notamment en appliquant le concept de rachat de stock. Une entreprise rachète généralement sa part de marché car elle pense que les parts sont sous-évaluées et souhaite élever la valeur commerciale des parts restantes. C'est l'idée derrière le rachat de stock, considéré comme une bonne façon de soutenir la valeur des parts d'une entreprise et maintenir la compétitivité. Cette pratique, très courante aux États-Unis depuis le milieu des années 1980, n'a été autorisée en Europe qu'à la fin des années 1980. On considère qu'il s'agit d'un outil important pour rendre leur part aux détenteurs d'actions et il a contribué à la croissance du marché aux États-Unis. Mais pour de nombreuses raisons, le rachat de stock ou de parts ne fonctionne pas bien en Europe, et le projet Stock repurchases («Stock repurchases in the 21st century: theory, evidence and implications») financé par l'UE tente de comprendre pourquoi. Il étudie la théorie et les implications à l'origine de ces rachats, et tente de montrer au gouvernement comment réguler les rachats, conseiller les entreprises sur le moment du rachat et informer les investisseurs sur la façon d'ajuster leurs stratégies d'investissement. Ainsi, les partenaires du projet doivent comprendre les priorités et les limites des rachats, la façon dont ils sont utilisés par les entreprises et la façon dont elles sont affectées par la régulation. Aussi, le projet a entrepris une étude théorique sur l'exécution des rachats et une autre sur le choix entre les rachats et les dividendes. Des prédictions concernant la première étude ont été validées, donnant une idée plus claire sur la façon dont les rachats doivent se faire. Parallèlement, la seconde étude, qui s'est également achevée, a révélé certains résultats intéressants, notamment qu'il vaut mieux utiliser l'argent à disposition pour des dividendes et le meilleur moment pour les rachats de stock. Ces résultats ont été révélés lors de plusieurs conférences de haut niveau, notamment la rencontre de Western Finance Association en 2009. Les résultats ont également été débattus dans divers contextes universitaires, notamment à l'université de Mannheim, l'université de Houston, le Babson College, l'université Bentley et l'université de Boston. Grâce à ces nouvelles connaissances et aux résultats de l'étude, les sociétés européennes pourront utiliser les rachats de stock plus efficacement, relancer leurs entreprises, rester compétitives et promouvoir la croissance économique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application