Skip to main content

Advanced Radio Astronomy in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des synergies mondiales en radioastronomie

L'UE est au premier rang mondial dans le regroupement d'installations, de ressources et d'expertise en radioastronomie, au service d'activités sans précédent de recherche et développement (R & D) dans ce domaine.

Changement climatique et Environnement

L'Europe dispose d'un réseau très sophistiqué d'installations de radioastronomie, ce qui pourrait faciliter la recherche dans plusieurs domaines. L'UE consacre donc d'importants efforts à créer des synergies et à faciliter l'accès à ces installations. C'était le but du projet RADIONET-FP7 («Advanced radio astronomy in Europe»), financé par l'UE. Le projet a regroupé 27 partenaires, en charge des meilleurs télescopes en Europe et dans le monde, et impliqués dans des activités de pointe en R & D. Il a intégré des installations internationales comme le grand interféromètre millimétrique de l'Atacama au Chili (ALMA), le futur Square Kilometre Array (SKA) de Nouvelle-Zélande, l'observatoire astronomique de Shanghai en Chine (SHAO) et le télescope international LOFAR (ILT). Le projet a ouvert l'accès aux principales installations d'Europe et dans le monde, et regroupé les ressources, les compétences et l'expertise dans ce domaine. Il a fait avancer la R & D sur les infrastructures radio actuelles, et soutenu le plan stratégique ASTRONET (Strategic Plan for European Astronomy) via sa nouvelle communauté de recherche. Ceci a facilité le développement de nouveaux logiciels et techniques, ouvrant l'accès à des installations de qualité mondiale et soutenant le transfert de connaissances. En outre, le projet a engendré de nombreux projets de recherche ainsi que des activités de recherche pilotées par l'UE, dépassant les prévisions d'environ 75 %. Ces projets ont par exemple conduit à de nouveaux logiciels pour traiter et analyser les grandes quantités de données venant des observatoires. Le projet RADIONET-FP7 a aussi contribué à former la nouvelle génération d'astronomes et d'ingénieurs, et à préparer de nouvelles installations de radioastronomie. Les astronomes ont été formés aux techniques les plus récentes et sur les derniers instruments. Enfin, le projet a contribué à sensibiliser le public à la radioastronomie, et à développer sa compréhension des sciences. Tout ceci devrait renforcer la position de l'Europe en tête de la radioastronomie, favoriser la R & D dans ce secteur, et soutenir l'économie européenne de la connaissance.

Mots‑clés

Radioastronomie, recherche et développement, télescopes, observatoire astronomique, infrastructure radio, transfert de connaissances, astronomes, science, économie de la connaissance

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application