Skip to main content
European Commission logo print header

Article Category

Article à la une

Article available in the following languages:

En vedette - Un T-shirt intelligent pour aider les malades chroniques

Un T-shirt équipé de capteurs vise à améliorer grandement la qualité de vie des malades chroniques, à faciliter la charge de travail des médecins et à réduire les coûts des soins de santé. Financés par l'UE, des chercheurs ont mis au point un système novateur permettant de mesurer la fréquence cardiaque, la respiration et l'activité physique, qui est soutenu par des dispositifs de surveillance à domicile et une technologie intelligente de traitement des données. Il peut même contribuer aux entraînements dans les sports d'élite comme le rugby.

Économie numérique icon Économie numérique

Avec le vieillissement de la population en Europe, les maladies chroniques sont de plus en plus répandues. Caractérisées par une détérioration progressive de l'état de santé et des incidents récurrents qui nécessitent souvent des soins médicaux immédiats, les maladies chroniques ont de graves répercussions sur l'autonomie et la qualité de vie des patients et exercent une pression croissante sur les systèmes de santé déjà trop sollicités. La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), par exemple, devrait être la troisième cause de décès dans le monde d'ici à 2030, tandis que la maladie rénale chronique touche un quart des personnes de plus de 65 ans. Les patients qui souffrent de ces maladies et de nombreuses autres maladies chroniques incurables nécessitent des soins de longue durée pour soulager leurs symptômes et ralentir la détérioration de leur état de santé. «Actuellement, le traitement de ces maladies oblige les patients à consulter fréquemment leur médecin ou un spécialiste en vue de réaliser des examens visant à suivre leur évolution. Ce n'est pas pratique pour les patients et les médecins, c'est coûteux pour les fournisseurs de soins de santé et le traitement peut ne pas toujours être optimal en raison de données insuffisantes ou inexactes», explique Roberto Rosso, responsable de la R&D chez TESAN, le fournisseur italien de télésanté. Les technologies de santé novatrices fondées sur des réseaux de capteurs, l'intelligence ambiante et la surveillance à distance répondent à bon nombre de ces problèmes et suscitent l'intérêt des fournisseurs de soins de santé à travers le monde. Un nouveau système, mis au point dans le cadre du projet Chronious* avec un financement de 7,25 millions d'euros accordé par la Commission européenne au titre de la recherche, fournit une solution complète de surveillance à distance pour les malades chroniques. Mis au point par un consortium réunissant 14 partenaires issus de huit pays européens coordonnés par M. Rosso, le système intelligent intégré aux vêtements est conçu spécifiquement pour les patients atteints de BPCO et de maladie rénale chronique, mais il serait facile de l'adapter aux patients souffrant de divers autres troubles chroniques. Le système se compose d'un T-shirt léger qui intègre des capteurs cardiaques, respiratoires et de surveillance de l'activité, parallèlement à des périphériques externes tels qu'une balance numérique, un glucomètre, un tensiomètre, un spiromètre et un capteur de qualité de l'air, qui se trouvent au domicile ou dans la chambre du patient afin de mesurer les signes vitaux, physiques et environnementaux. Ceux-ci sont reliés à un appareil mobile tel qu'un smart phone ou un PDA qui transmet ensuite les données du patient à son fournisseur de soins où elles sont analysées avec un logiciel de traitement de données intelligent. Cette approche ouverte, modulaire et flexible permet d'utiliser différents types de capteurs en fonction de l'état du patient, ce qui rend le système particulièrement adapté aux cas de comorbidité qui impliquent que les patients vivent avec au moins deux troubles, tels qu'une maladie rénale chronique et le diabète. Pour les patients atteints de maladie rénale chronique notamment, l'équipe de Chronious a élaboré un programme d'alimentation novateur avec une interface utilisateur simple d'utilisation, afin de pouvoir surveiller étroitement leurs régimes alimentaires. Des données plus précises, des traitements plus précis «Pour les médecins, la grande précision des données constitue l'un des principaux avantages de cette approche. Les patients bénéficient d'une surveillance quotidienne alors qu'ils vivent une vie normale, nous sommes donc en mesure de nous faire une meilleure idée de leurs symptômes et de leur évolution, en vue de choisir les traitements», affirme M. Rosso. «Par exemple, il est essentiel de s'alimenter correctement pour réduire les symptômes des maladies rénales chroniques, mais actuellement les patients remplissent des questionnaires sur leur alimentation lorsqu'ils subissent un contrôle médical et les informations qu'ils fournissent peuvent ne pas être tout à fait exactes.» Un volume plus important de données, traitées et analysées de façon intelligente, signifie qu'il est possible d'affiner les traitements en fonction des exigences propres à chaque patient. Et, puisque les patients sont surveillés à distance, la nécessité d'effectuer des contrôles réguliers est moindre, ce qui permet un gain de temps pour les médecins comme pour les patients. En outre, les équipes soignantes sont prévenues immédiatement si les signes vitaux des patients évoluent ou indiquent un problème, ce qui permet de potentiellement sauver des vies. «Dans le cas des maladies chroniques en particulier, toute évolution ou incident qui n'est pas pris en charge à temps peut exacerber les symptômes et accélérer la détérioration de l'état du patient. La détection précoce de ces indices peut avoir un impact majeur sur la santé et l'évolution à long terme du patient,» explique le coordinateur du projet. «Par ailleurs, l'utilisation de cette technologie de surveillance à distance signifie que si l'état de santé des patients reste stable, il ne leur est pas nécessaire de consulter leur médecin pour effectuer des examens». L'équipe de Chronious a testé le système dans le cadre de deux essais portant sur 50 patients atteints de BPCO et de maladie rénale chronique en Espagne et en Italie et vient de recevoir un financement européen pour réaliser un projet de suivi intitulé Chromed dans le cadre duquel les chercheurs envisagent de procéder à des essais plus étendus, avec au moins 300 patients en Espagne, en Estonie, en Slovénie, en Suède et au Royaume-Uni. «Les essais réalisés dans le cadre de Chronious ont été très satisfaisants et les commentaires des utilisateurs ont été utiles pour affiner le système et les interfaces utilisateur. Chromed prolongera ce travail et nous axerons le système spécifiquement sur le suivi des patients présentant une comorbidité. Les essais fourniront des données objectives sur les avantages du système», affirme M. Rosso. M. Rosso fait référence à des essais distincts sur des solutions de télésanté menés par TESAN, qui ont démontré que la télésurveillance permettait de réduire jusqu'à 30 % les visites à l'hôpital, avec d'importantes économies potentielles pour les systèmes de santé. En parallèle à la poursuite de leurs recherches, les partenaires du consortium Chronious travaillent aussi à la commercialisation de la technologie, à la fois pour l'industrie des soins de santé et d'autres secteurs. M. Rosso signale par exemple qu'une équipe de rugby italienne s'est dite intéressée par l'utilisation de la plateforme de capteurs intégrés aux vêtements, en vue de surveiller et de mesurer les performances des joueurs lors des entraînements. «Dans le monde du sport, l'argent n'est pas tant un problème, il est donc possible que, dans un premier temps, cette technologie trouve des applications dans ce domaine. Les maillots que nous avons utilisés dans le cadre des essais de Chronious sont chers et nous recherchons des solutions moins onéreuses pour le marché de la santé,» explique M. Rosso. «Néanmoins, le marché et la demande pour ce type de technologie de santé en ligne sont grands et des professionnels de la santé du monde entier nous ont manifesté leur intérêt, y compris aux États-Unis et en Chine». M. Rosso affirme que Tesan envisage de créer un service commercial chargé du suivi des patients atteints de maladies chroniques, sur la base des résultats du projet Chronious. Par ailleurs, les partenaires du projet, tels que Velti et Uniscan, pourraient envisager de commercialiser certains des composants technologiques sous-jacents du système. * «An open, ubiquitous and adaptive chronic disease management platform for COPD and renal insufficiency». Liens utiles: - Site web du projet «An open, ubiquitous and adaptive chronic disease management platform for COPD and renal insufficiency» - Fiche d'informations du projet Chronious sur CORDIS