Skip to main content

Improved gene transfer system to iPS cells in mouse

Article Category

Article available in the folowing languages:

Reprogrammer les cellules cardiaques

La thérapie génique et la médecine régénérative dépendent largement des cellules souches pour générer des cellules spécifiques à certains tissus. La reprogrammation de cellules somatiques à un stade embryonnaire est une stratégie qui possède un excellent potentiel en thérapie génique car elle garantit un stock suffisant de cellules souches spécifiques du patient desquelles elles sont issues, évitant ainsi les obstacles potentiels tant éthiques que légaux.

Santé

La capacité de pratiquement toutes les cellules somatiques à redevenir artificiellement des cellules souches pluripotentes (cellule souche pluripotente induite ou CPSi) par expression forcée de quatre facteurs de transcription a révolutionné la biologie des cellules souches. Les recherches se sont particulièrement focalisées sur l'identification d'un système optimal de génération de CPSi. L'objectif scientifique du projet Induvir («Improved gene transfer system to iPS cells in mouse») financé par l'UE consistait justement à améliorer nos connaissances sur la génération, la maintenance et les caractéristiques des CPSi et ce plus particulièrement en ce qui concerne les différentes lignées de cellules cardiaques. Les chercheurs ont généré différentes constructions génomiques destinées à reprogrammer des cellules somatiques de souris en cellules souches pluripotentes ave une intégration minimale du vecteur dans le génome hôte. Pour ce faire, ils ont utilisé une stratégie non virale basé sur des transposons ou des vecteurs lentiviraux excisables. Les chercheurs ont réussi à générer et caractériser des cellules souches pluripotentes en partant de cellules de souris ayant diverses origines génétiques. Les chercheurs ont tout d'abord vérifié leur comportement de cellules souches embryonnaires, l'objectif étant d'optimiser les conditions expérimentales pour que ces cellules s'engagent ensuite dans le processus de différentiation en cellules cardiaques après retrait de la cassette génétique qui a servi à les reprogrammer. Les chercheurs espèrent que leurs résultats contribueront significativement aux progrès de la thérapie génique dans le domaine des maladies cardiaques. La technologie développée permettra de générer des cellules souches pluripotentes sûres à partir des propres cellules du patient, éliminant ainsi tout risque de rejet ultérieur.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application