European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Adaptive seat to reduce neck injuries for female and male occupants

Article Category

Article available in the following languages:

Réduire le risque du coup du lapin pour les femmes

Aujourd''hui encore, les mannequins de simulation d''impact ont les proportions d''un homme, rendant les sièges d''automobiles moins sûrs pour les femmes. Un nouveau projet de l''UE a mis au point un mannequin féminin virtuel, qui rendra les sièges sûrs pour tous.

Technologies industrielles icon Technologies industrielles

Au niveau de l''UE, les blessures par «coup du lapin» touchent 800000 citoyens par an, avec des séquelles à long terme dans 5% des cas. Elles représentent environ 70% du coût des blessures résultant des collisions, pour en coût économique d''environ 10 milliards d''euros par an. En outre, le risque est supérieur pour les femmes. Le projet ADSEAT («Adaptive seat to reduce neck injuries for female and male occupants»), financé par l''UE et actif d''octobre 2009 à mars 2013, visait à rétablir l''équilibre. Les tests du projet ont confirmé que la conception actuelle des sièges pouvait conduire à des résultats notablement différents entre les hommes et les femmes, en cas d''impact par l''arrière. Les mannequins classiques de simulation d''impact sont conçus pour représenter un homme moyen, soit une forme très différente de celle des femmes. L''utilisation de ces mannequins ''pour hommes'' a certes amélioré la sécurité globale des sièges, mais moins pour les femmes. Le projet ADSEAT a conclu qu''il était possible d''améliorer davantage les tests et la conception des sièges. Cependant, et même si les constructeurs automobiles avaient voulu adapter leurs sièges, il n''existe aucun mannequin ''pour femme''. Le projet ADSEAT a passé en revue les moyennes et la répartition de formes et de poids pour les femmes, et étudié l''interaction du torse des femmes avec le dossier en cas de collision. Ses travaux ont conduit au premier mannequin féminin de simulation d''impact, nommé EvaRID (Eva female, Rear Impact Dummy). ADSEAT a également travaillé à un prototype de mannequin réel, représentant une femme moyenne en termes de taille et de poids. Le projet ADSEAT a mis à disposition toutes les données résultant de ses travaux et permettant de fabriquer un tel mannequin. La réalisation de ce mannequin permettrait de conduire des tests en parallèles avec les mannequins masculins classiques, s''assurant ainsi que les futurs sièges d''automobile seront plus sûrs dans tous les cas. Les travaux du projet ont été diffusés sur son site, lors de conférences et via diverses publications telles que des lettes d''information et des brochures. De plus, le projet s''est traduit par une thèse de doctorat et des articles importants dans des revues révisées par des pairs. De grandes chaînes de télévision ont commenté les résultats d''ADSEAT, touchant environ 5 millions d''européens. Ces travaux ont largement contribué à faciliter les études de biomécanique en matière de blessures par coup du lapin chez les femmes. L''adoption de nouvelles normes de test, intégrant des mannequins pour homme et pour femme, devrait améliorer la sécurité automobile et faire économiser environ 2 milliards d''euros par an.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application