Skip to main content

Support of Public and Industrial Research using Ion Beam Technology

Article Category

Article available in the folowing languages:

Augmenter l'impact des installations d'ions

L'utilisation de faisceaux d'ions pour étudier et modifier les matériaux a suscité des avancées dans de nombreux domaines. Le premier consortium international européen pour l'accès transnational (ATN) aux installations a donné un coup de fouet à ce domaine, avec des résultats impressionnants.

Technologies industrielles

Onze grandes installations à faisceaux d'ions ont uni leurs forces pour renforcer l'accès aux utilisateurs et la qualité de la recherche menée. Dans le cadre du projet SPIRIT («Support of public and industrial research using ion beam technology»), qui bénéficie d'un financement de l'UE, les partenaires ont collaboré au sein du consortium et en dehors par le biais d'activités de recherche conjointes (ARC) et de projets d'accès transnational (ATN). Pour adopter un esprit de mise en réseau, un site web a été lancé et présente toutes les informations sur le projet. Des brochures, des flyers et les lettres d'informations sur le projet SPIRIT, dont une brochure spéciale pour les applications biomédicales et trois flyers pour des applications industrielles spécifiques des technologies d'ions, ont été largement distribués. Des ateliers, des didacticiels et un programme d'échange de techniciens ont permis la présentation des informations et une formation pratique. Le transfert des technologies dans le secteur industriel a été un sujet important du projet. Trois journées industrielles régionales ont été organisées et environ 30 % du temps de faisceau a été utilisé par les bénéficiaires du projet SPIRIT fortement impliqués dans la recherche et développement et les services industriels. À la fin, trois entreprises dérivées avaient été créées dans trois des infrastructures. Les partenaires sont spécialisés dans des domaines hautement complémentaires. Les activités d'ATN ont modifié et analysé des surfaces, des interfaces, des couches minces et des systèmes nanostructurés importants en science des matériaux, en biomédecine, ainsi qu'en recherche et technologie environnementale. Les autres domaines incluaient la physique nucléaire et l'astrophysique, les sciences judiciaires et le patrimoine culturel. Les ARC ont abouti à des mises à jour des infrastructures et à des expériences innovantes. De nouveaux faisceaux et points de destination ainsi que des capteurs innovants ayant une plus grande efficacité de détection, une meilleure résistance aux rayonnements et une plus grande résolution spatiale ont été construits et/ou développés. L'imagerie à base de faisceaux d'ions, l'analyse et la cartographie moléculaire ont montré des variations sur la spectroscopie d'émissions de rayons X induites par photons (PIXE, de l'anglais photon-induced X-ray emission). En un mot, les activités de SPIRIT se sont traduites par plus de 100 publications dans des revues de grande renommée à comité de lecture. Grâce à la mise en œuvre d'un plan dédié à l'égalité des sexes, les femmes représentent environ la moitié des personnes embauchées par SPIRIT, et un tiers des chercheurs principaux sur les propositions de l'ATN. Le projet SPIRIT a créé le premier consortium international européen pour l'utilisation transnationale des technologies d'ions dans la recherche et le développement publics et industriels. Cela a permis d'élargir l'accès aux installations et de conduire des recherches de meilleure qualité grâce au partage de l'expertise et à la mise à jour des infrastructures. La coopération entre industrie et secteur public peut véritablement aboutir à des situations gagnant-gagnant dans de nombreux domaines émergents.

Mots‑clés

Accès transnational, technologie à faisceau d'ions, applications biomédicales, infrastructures, analyse de faisceau d'ions, modification de faisceau d'ions, patrimoine culturel, sciences judiciaires, études environnementales

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application