Skip to main content

Advanced Immunization Technologies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une boîte à outils de pointe pour la prochaine génération de vaccins

L'hiver s'accompagne toujours de son lot d'articles sur les épidémies virales, qui exhortent les personnes jeunes, âgées ou vulnérables à se faire vacciner contre la grippe. Dans le cadre de cette lutte perpétuelle contre ces maladies, des chercheurs de l'UE ont mis au point de nouvelles technologies de vaccination et étudié les différentes réponses aux vaccins dans ces populations particulières.

Recherche fondamentale
Santé

Pour prévenir et éventuellement éliminer des maladies infectieuses émergentes et persistantes telles que la grippe et la tuberculose, il est nécessaire d'exploiter le potentiel du système immunitaire humain. Le projet européen ADITEC (Advanced immunization technologies) a permis de poursuivre cet objectif ambitieux en adoptant une approche multidisciplinaire de la biologie des systèmes, afin de développer les technologies de vaccination nécessaires. L'adaptation à un ensemble dynamique de maladies et d'environnements Le Pr Donata Medaglini, coordinatrice scientifique du projet, explique comment les scientifiques de 42 institutions partenaires issues de 13 pays européens et des États-Unis ont uni leurs forces pour poursuivre cet objectif. «Nous avons intégré des résultats spécifiques, tels que de nouvelles technologies, adjuvants, vecteurs et systèmes d'administration de vaccins, formulations optimisées et méthodes de vaccination pour différents groupes d'âge, dans une boîte à outils de technologies de pointe, afin de fournir les meilleures connaissances pour lutter contre les maladies.» ADITEC a également assuré une large disponibilité de ces nouvelles technologies. La biobanque d'ADITEC, stockant les échantillons issus d'essais, est non seulement à la disposition des partenaires d'ADITEC, mais également à celle du milieu de la recherche dans son ensemble. D'après le Pr Medaglini, «cette initiative a évolué vers un nouvel écosystème collaboratif où les secteurs scientifique et industriel de l'Europe agissent comme une entreprise capable de diriger l'innovation au niveau mondial.» Des essais cliniques d'une ampleur et d'une portée sans précédents En les testant dans des modèles animaux et en les combinant dans des stratégies de primo-immunisation, les chercheurs ont mené des études précliniques et cliniques pour étudier les mécanismes d'action de ces technologies. Le projet, qui a réalisé 12 études cliniques avec plus de 700 sujets, contribue également aux réglementations et normes internationales relatives à l'exploitation de ces nouvelles technologies. L'importance et la nature de ces essais ont eu un impact considérable sur le secteur de la vaccination. «Avec les synergies générées et la fertilisation croisée de domaines de recherche qui ont amélioré la compétitivité de l'industrie, ADITEC a créé une véritable entreprise européenne pour la vaccination», souligne le Dr Rino Rappuoli, coordinateur du projet. Des maladies répandues jusqu'aux maladies négligées Il existe une importante demande non satisfaite pour de meilleurs vaccins contre la grippe. Dans des études précliniques et cliniques, différents vaccins de routine ont été testés, dont des vaccins vivants atténués et d'autres comportant ou non des adjuvants. Il a ainsi été possible d'étudier les réponses immunitaires liées à diverses formulations et différents groupes d'âge, depuis les nourrissons jusqu'aux personnes âgées. L'achèvement réussi de la première étude de biologie systémique de vaccins antigrippaux avec adjuvants destinés aux jeunes enfants a conduit à un essai plus approfondi, également chez les nourrissons. Les résultats ont été publiés dans PNAS et Front. Immunol. Bien que provoquant chaque année un demi-million de décès dus à la dysenterie, Shigella sonnei reste un pathogène négligé. Grâce à ADITEC, un nouveau vaccin contre S. sonnei, basé sur la technologie du modèle généralisé des antigènes membranaires, a été testé avec succès dans un essai de phase I et a progressé vers un essai de phase II réalisé dans une population endémique en Afrique. La poursuite du développement clinique bénéficie maintenant d'une bourse externe de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates. Le fondement de la compétitivité européenne dans l'industrie du vaccin Pour assurer la durabilité du secteur des vaccins en Europe, il faut mettre en place une formation solide et structurée. Le projet a organisé des programmes de niveau professionnel destinés à plus de 100 étudiants ainsi qu'à 210 chercheurs doctorants ou titulaires d'un doctorat. La philosophie de collaboration d'ADITEC permet également une synergie débouchant sur une plate-forme d'excellence susceptible d'attirer d'autres financements pour le développement à long terme de vaccins. D'autres preuves du futur succès de l'approche d'ADITEC se présentent sous la forme de 7 brevets, de plus de 265 publications à ce jour dans des revues révisées par des pairs et de 10 protocoles d'entente avec des organisations de l'UE et des États-Unis actives dans le secteur des vaccins, comme cela est indiqué dans l'analyse détaillée de l'impact scientifique et socio-économique d'ADITEC. Le Dr Rino Rappuoli résume le succès retentissant du projet et se tourne vers l'avenir. «En combinant différents types de cultures et d'éthiques scientifiques, le projet ADITEC a contribué à l'amélioration de la compétitivité de l'Europe, et continuera de le faire. De ce point de vue, ce projet représente une expérience particulièrement réussie d'un partenariat public-privé qui pourrait devenir un modèle pour de futures initiatives.»

Mots‑clés

ADITEC, vaccins, études cliniques, adjuvant, biologie des systèmes

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application