Skip to main content

Attention and Emotion in Decision Making

Article Category

Article available in the folowing languages:

Comment l'observation des autres affecte-t-elle notre jugement?

En étudiant le lien entre l'évaluation positive d'un objet et l'observation d'autres personnes accordant leur attention à cet objet, ce projet améliore la compréhension psychologique du jugement au niveau clinique et scientifique.

Technologies industrielles

Notre évaluation des objets et des situations sociales dépend du contexte. Parmi les variables de ce contexte figurent la présence des autres et notre perception de l'évaluation ou du regard porté par autrui. Pour identifier les effets de ces variables, le projet AED (Attention and emotion in decision making) a étudié en détail comment les évaluations sont affectées lorsque l'on observe d'autres personnes accorder leur attention à un objet ou au contraire s'en détourner. L'équipe a en particulier étudié cette relation et le lien entre le fait de voir une autre personne observer ou diriger son attention vers un objet neutre et des évaluations plus positives. Le projet a examiné ce phénomène au travers des principes de conditionnement évaluatif et de communication. Selon le principe de conditionnement évaluatif, le simple fait d'observer l'attention portée à un objet déclenche un stimulus non conditionné à valence positive ayant pour conséquence une évaluation plus favorable. Le principe de communication suppose que l'effet du regard sur l'évaluation implique des processus plus psychologiques. Ces processus font référence à l'inclusion des intentions et de l'attention portée par la personne regardant l'objet, telles que perçues par l'observateur, et ayant pour effet d'améliorer l'image perçue de l'objet. L'étude a, en outre, révélé que l'observation de l'attention portée par une autre personne sur un objet rend l'évaluation plus positive dans le cas de stimuli neutres ou menaçants. Ce résultat est important car il suggère que l'observation du regard porté par un autre n'augmente pas seulement la valence initiale d'un objet, mais aussi son caractère positif, qu'il soit initialement positif ou négatif. L'équipe a aussi identifié deux nouvelles conditions limites, susceptibles d'altérer l'effet sur les évaluations de l'observation du regard porté. La première est la divergence entre les réactions de l'observateur et celles de la personne qui regarde. La seconde est l'appartenance de l'observateur à un groupe. Ces deux conditions sont plus en adéquation avec le principe de communication. Le projet a apporté de précieuses informations sur la façon dont l'observation du regard des autres et les interférences induites peuvent jouer un rôle important dans le comportement social et l'adhésion. Le projet a contribué à approfondir la recherche et la collaboration dans le domaine de la psychologie universitaire, et il a amélioré la connaissance scientifique de la psychologie.

Mots‑clés

Observation des autres, jugement, évaluation positive, attention, émotion, prise de décision

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application