Skip to main content

Training Network for the Development of Bacterial ExoPolysaccharides for the treatment of Inflammatory Conditions

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les bactéries intestinales dans la lutte contre les inflammations

Bien que les bactéries dans le corps humain soient essentielles pour un développement hôte optimal et pour le maintien de l'équilibre immunitaire dans le tube digestif, certaines souches peuvent endommager les réponses immunitaires. Une initiative européenne a trié les molécules bactériennes qui devraient avoir des avantages cliniques.

Recherche fondamentale
Santé

Des scientifiques du projet TEAM-EPIC se sont concentrés sur la bactérie Bifidobacterium infantis (B. infantis) 35624. Isolée à l'origine du tissu digestif humain, la B. infantis a démontré des bienfaits positifs sur la santé dans des études cliniques. Jusqu'à présent, aucun produit sur le marché n'exploitait des composants cellulaires bactériens probiotiques. Pour dévoiler comment ce microorganisme protège contre les maladies inflammatoires, le consortium a étudié les voies qui atténuent ses interactions avec l'hôte. Le but était d'identifier les molécules de signalisation impliqués. Leur hypothèse de travail est que les composants cellulaires, et en particulier les exopolysaccharides (EPS), jouent un rôle clé. Les chercheurs ont développé une méthode pour l'isolement et la purification des polysaccharides de B. infantis 35624. Les conditions pour une croissance optimale du microbe couplée avec les meilleures méthodes possibles pour l'isolation et la purification des polysaccharides ont été déterminées. En outre, la réponse immunologique aux polysaccharides a été suivie lors de chaque étape du processus. En utilisant des variantes génétiquement modifiées de B. infantis 35624 qui ne possèdent pas certains polysaccharides de surface, le TEAM-EPIC a identifié des réponses immunitaires protectrices et associé des mécanismes moléculaires qui sont induits par ces polysaccharides. Ensuite, ils ont déterminé la composition des polysaccharides et les structures chimiques possibles. Produisant des fragments isolés avec exclusion de taille et chromatographie de carbone graphitique poreux, l'étape suivante consistait à utiliser la spectrométrie à résonance magnétique nucléaire pour produire une vision intégrée des EPS. Pour le processus de développement des médicaments, le projet a examiné les mécanismes in vivo et in vitro de l’action des EPS purifiés. L'identification des récepteurs hôte pour les EPS et les événements de signalisation en aval ont été une préoccupation majeure. La consommation de B. infantis 35624 s'est déjà montrée prometteuse dans les essais cliniques pour sa réduction des symptômes du syndrome du côlon irritable (SCI). Le projet TEAM-EPIC a fourni une base de connaissances importante sur les mécanismes responsables de l'élaboration de nouveaux médicaments pour traiter le SCI et d'autres conditions inflammatoires similaires.

Mots‑clés

Bactéries intestinales, inflammation, TEAM-EPIC, Bifidobacterium infantis 35624, polysaccharide, IBS

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application