Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des tissus intelligents pour la culture des algues

Dans le cadre du 7e PC, l'équipe du projet AT~SEA composée de onze partenaires européens, a réussi à développer des substrats bidimensionnels pour la culture des algues. Leur produit sera développé plus avant puis commercialisé par la co-entreprise AT~SEA Technologies.

Changement climatique et Environnement

Les algues et les macroalgues représentent une source de biomasse très prometteuse, tant pour notre futur approvisionnement alimentaire (humain et animal) qu'en ce qui concerne les biomatériaux et la bioénergie, car elles possèdent une croissance rapide et restent sobres en termes d'espace utilisé. Le projet AT~SEA (Advanced textiles for open sea biomass cultivation), financé par l'UE, voulait développer de nouveaux tissus afin de démontrer la faisabilité d'une culture des algues en haute mer pour la production de biomasse. Les chercheurs du projet ont tout d'abord étudié les besoins d'une culture en haute mer comme par exemple, sa situation, la force des vagues et celle des courants afin de pouvoir déterminer les exigences d'un tel projet. Divers tissus ont été développés et testés en laboratoire, en cuves et en haute mer. Ces textiles englobent toute une variété de matériaux bidimensionnels pour les substrats de culture, monodimensionnels pour les câbles et les connections et enfin des tissus enduits pour les boudins de flottaison et les cuves de stockage des algues. Les scientifiques ont ainsi étudié et testé quels étaient les tissus sur lesquels les jeunes algues préféraient se fixer. Durant la première année du projet, ils ont fait des essais sur divers tissus d'une surface de 1 m2. Pendant la deuxième année du projet, les chercheurs ont optimisé les propriétés chimiques et macroscopiques de leurs matériaux et testé une deuxième série de tissus. Lors de la dernière année, les deux tissus les plus prometteurs ont été utilisés sur des prototypes de démonstration en Irlande, en Norvège et en Écosse. Plusieurs prototypes de bouées et de cuves de stockage recouverts des différents tissus enduits ont également été testés en mer pendant 14 mois en ne montrant aucun signe de dégradation. Ces différents tissus et concepts ont été ensuite intégrés dans un système de démonstration en haute mer rassemblant tous les éléments, couches de croissance, bouées, cuves de stockage et cuve de transport plus système d'amarrage. Les résultats de cette phase de démonstration ont débouché sur la création d'une co-entreprise appelée AT~SEA Technologies SEA qui exploitera plus avant ces travaux. Le système AT~SEA pourrait bien révolutionner la culture des macroalgues et l'industrie de la biomasse dans son ensemble.

Mots‑clés

Textiles intelligents, algues, biomasse aquatique, macroalgues, AT~SEA

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application