Skip to main content

Depth Sensing Systems for People Safety

Article Category

Article available in the folowing languages:

Voir pour sécuriser

Une initiative de l'Union européenne donne la vue aux ordinateurs. Les membres du projet ont créé des algorithmes destinés à combiner des données visuelles bi-canal permettant aux machines de détecter la présence d'êtres humains dans des situations de sécurité.

Économie numérique

Dans certaines situations, la sécurité peut être améliorée en conférant une capacité simple de vision aux machines leur donnant la possibilité de détecter les humains et le mouvement. Malheureusement les tentatives précédentes pour atteindre cet objectif se sont révélées aléatoires et ambiguës, en partie à cause de la complexité de l'analyse visuelle. Le projet D-SENS (Depth sensing systems for people safety), financé par l'UE, a abordé la question en partant d'une nouvelle approche. Le consortium de 11 membres a cherché à atteindre cette capacité en matière de sécurité en combinant les données obtenues par la couleur en 2D et celles obtenues par les mesures tridimensionnelles profondes. L'utilisation de deux canaux différents pour représenter l'information visuelle a permis d'éliminer les ambiguïtés antérieures. Le consortium avait également pour objectifs la création d'une équipe de recherche pertinente et la commercialisation de ses résultats. L'entreprise a tenu ses objectifs en élaborant des algorithmes de détection et de suivi de personnes dans les lieux publics y compris dans des environnements de vente ou de transport. Les systèmes ont également montré qu'ils pouvaient détecter des objets abandonnés ou une intrusion. Ces solutions allient des données de haute qualité, en termes de profondeur et d'intensité et des algorithmes modernes de la vision. Ces travaux ont débouché sur un système visuel de sécurité parfaitement fiable. La précision est obtenue par une représentation fiable de la géométrie de la scène qui demeure inchangée dans les différentes conditions de lumière ou de couleurs. Les machines reconnaissent ainsi plusieurs concepts fondamentaux indispensables à une utilisation pratique comme: les êtres humains, les objets abandonnés, les intrus, les modèles de scène, les profils de mouvement et d'activité. Le système prototype a été validé avec succès sur cinq cas en conditions réelles d'utilisation dans des bâtiments intelligents, dans des situations d'assistance à l'autonomie ou des conditions nécessitant une forte sécurité. Les chercheurs ont également créé et validé un Cadre Commun qui partage les fonctionnalités parmi les différents prototypes. Les sessions de démonstration ont montré les forces et faiblesses des différentes versions, ouvrant ainsi la voie à une future commercialisation. Le projet D-SENS a donné aux machines une nouvelle capacité de détecter et de suivre les humains visuellement. Ces travaux devraient améliorer notre sécurité tout en représentant également une opportunité commerciale pour les entreprises du continent.

Mots‑clés

Sécurité, algorithmes, données visuelles, capteur en profondeur, suivi

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application