Skip to main content

“Digital Detours” – How marginalized and underserved communities can overcome the digital divide

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une étude approfondie pour remédier à la fracture numérique en Israël

Une initiative européenne a étudié comment les populations défavorisées d'Israël peuvent surmonter les inégalités économiques et sociales liées à l'accès, l'utilisation et l'impact des TIC.

Économie numérique
Société
Recherche fondamentale

Grâce à un financement de l'UE, le projet DIGITAL DETOURS ('Digital detours' – How marginalized and underserved communities can overcome the digital divide) a cherché à comprendre les besoins des communautés défavorisées israéliennes en termes d'informations et communications. Il a également aidé à mieux comprendre comment les TIC peuvent améliorer leur quotidien et encourager leur implication dans la société sur les plans économique et culturel. Pour arriver à ses fins, l'équipe du projet a examiné la fracture numérique du point de vue de la demande, ainsi que le déséquilibre de capacité à devenir membre à part entière de la société de l'information en pleine croissance. Elle a procédé pour cela à une analyse ascendante articulée par les personnes dans le besoin elles-mêmes. Les partenaires du projet ont cartographié les communautés mal desservies en rassemblant des données sur la fracture numérique et en procédant à une étude longitudinale qui a permis d'identifier les changements réels au niveau du clivage. Les résultats révèlent que l'écart ne se réduit pas. Les modifications apportées à la politique de communication et d'information en place en Israël sont inefficaces, comme en témoigne la difficulté à faire figurer la fracture numérique dans le discours politique. Les chercheurs ont identifié six populations dans le besoin: les Arabes bédouins, les Éthiopiens juifs, les Juives ultra-orthodoxes, les Israélo-palestiniens, les demandeurs d'asile africains et les Bnei Menashe, des Indiens du Nord-Est qui ont immigré en Israël dans les années 2000. Des entretiens, des études ethnographiques, des analyses de leurs activités sur le web et de l'accès à un équipement de pointe ont permis aux membres du projet de comprendre comment les TIC peuvent aider à mieux répondre aux besoins de ces populations en matière d'informations. L'équipe DIGITAL DETOURS a également posé les bases théoriques d'un nouveau modèle aidant à comprendre la fracture numérique. Elle a identifié des politiques adaptées à ces communautés, dont les versions actuelles tiennent peu, voire pas du tout, compte des besoins des personnes défavorisées tels qu'elles les formulent elles-mêmes. Ces travaux ont conduit à des recommandations et à des actions visant à répondre à leurs besoins. DIGITAL DETOURS a aidé à mieux comprendre les causes et la nature de la fracture numérique en Israël et à trouver des solutions pour répondre aux besoins des communautés exclues et marginalisées.

Mots‑clés

Israël, fracture numérique, DIGITAL DETOURS, communautés mal desservies, communautés marginalisées

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application