Skip to main content

Improving Dyslexic Children's Reading Abilities: the Role of Action Video Games and Hypermedia Texts

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'attention visuelle et la dyslexie

Une équipe de l'UE a étudié la dyslexie chez des enfants australiens. Ce travail a révélé qu'on pourrait utiliser des jeux vidéo d'action pour traiter cette affection.

Société
Santé

La dyslexie est un trouble de la lecture classé parmi les troubles de l'apprentissage. Ceux qui en souffrent perçoivent les lettres de façon désordonnée et ont souvent des difficultés avec les rimes et d'autres aspects liés à la phonologie. Le projet LCLD (Improving dyslexic children's reading abilities: The role of action video games and hypermedia texts), financé par l'UE, a cherché des moyens pour améliorer les capacités de lecture des enfants dyslexiques. L'équipe a étudié le rôle de l'attention visuelle et cherché à déterminer si son amélioration grâce aux jeux vidéo est associée à une accélération et une meilleure précision de la lecture. LCLD s'est également penché sur le rôle des mouvements corporels dans la compréhension du langage d'action. Pendant les 18 mois initiaux du projet, un chercheur a été détaché à la faculté d’éducation et de travail social de l'Université de Sydney. Au cours de cette période, des collaborations ont été établies avec le Département de linguistique, l'École de psychologie et le Centre de recherche sur l'apprentissage et la cognition assistés par ordinateur de l'Université. Cette dernière organisation a également contribué à la formation du chercheur. Des chercheurs ont ensuite démarré une phase de sélection des étudiants à étudier et des stimuli à utiliser. Ils ont également sélectionné les formulaires de test de pré et de post-évaluation. Des enfants dyslexiques ont été recrutés par le biais de l'Australia Dyslexic Association et des écoles publiques. Au cours de la phase d'expérimentation, les chercheurs du projet ont établi une collaboration avec des collègues argentins, qui ont dispensé une formation et contribué à la création de nouveaux tests. Au cours de la deuxième année, l'équipe a renforcé des collaborations existantes avec des collègues européens. Les résultats expérimentaux ont confirmé que l'apprentissage avec des jeux vidéo améliorait les compétences en lecture des enfants anglophones. Cette amélioration n'exigeait pas un ciblage direct du décodage phonologique, orthographique ou graphème à phonème. L'équipe a ensuite constaté que l'apprentissage corporel avec des jeux Wii améliorait la compréhension des récits action-verbe. Cet apprentissage n'a pas amélioré la compréhension des autres types de récit. Le projet LCLD a ouvert la voie à des programmes d'intervention précoces et n'exigeant que peu de ressources, qui pourraient réduire l'incidence de la dyslexie. Ces résultats permettent également de mettre en place des environnements d'apprentissage adaptatif pour les enfants dyslexiques, combinant des techniques nouvelles et traditionnelles.

Mots‑clés

Attention visuelle, dyslexie, jeux vidéo d'action, lecture, LCLD, enfants dyslexiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application