Skip to main content

Development of novel biomimetic engineered dental implants for periodontal ligament regeneration

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des implants dentaires obtenus par génie biologique

Les implants dentaires métalliques n'offrent pas un environnement adapté aux interactions cellulaires nécessaires à la régénération osseuse prévisible autour de l'implant. Un projet européen a exploré un concept innovant d'implantologie orale basée sur l'ingénierie des tissus.

Santé

Une intégration d'implant dentaire réussie nécessite une connexion interfaciale adaptée avec l'os alvéolaire pour favoriser l'ostéointégration qui implique la fixation de la matrice extracellulaire (ECM) à la surface de l'implant. Financé par l'UE, le projet BEDIMPLANTS (Development of novel biomimetic engineered dental implants for periodontal ligament regeneration) visait à mettre au point des implants biomimétiques qui assurent l'auto-promotion de la régénération des ligaments parodontaux. L'utilisation de l'ECM parodontale native (collagène, acide hyaluronique) et des molécules de signalisation cellulaire par greffe sur les surfaces de l'implant en titane présente une approche prometteuse. Cette technique apporte l'environnement l'intégration et assure la prolifération du fibroblaste gingival humain primaire et des cellules souches de pulpe dentaire. Greffer une ECM biomimétique sur les surfaces en titane des implants pourrait fournir le cocktail cellulaire nécessaire à une régénération prévisible des tissus osseux et des ligaments parodontaux. Les membres du projet ont conçu des implants dont la surface est obtenue en greffant des monocouches auto-assemblées bioactives de médicaments ostéoinducteurs et l'ECM biomimétique fondée sur les molécules de signalisation cellulaire et des polysaccharides. Cette modification de surface a fourni l'environnement adéquat permettant aux cellules souches de s'intégrer, se différencier et de proliférer dans un environnement 3D. Fait important, le concept proposé n'implique pas l'utilisation de solvants ou produits chimiques nocifs. La recherche du projet peut déboucher sur d'autres thérapies d'implants régénératrices à base de métal comme les plaques cranio-faciaux, les vis de fixation et les implants de remplacement de hanche, entre autres.

Mots‑clés

Implants dentaires, intégration de l'implant, matrice extracellulaire, BEDIMPLANTS, cellules souches de pulpe dentaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application