Skip to main content

Setting up Qualification and Continuing Education and Training Scheme for Middle and Senior Level Professionals on Energy Efficiency and Use of Renewable Energy Sources in Buildings

Article Category

Article available in the folowing languages:

Formation verte pour les professionnels de la construction

Les partenaires du projet ingREeS, financé par l’UE, ont mis au point des programmes de formation sur l’efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables dans le bâtiment destinés spécifiquement aux professionnels de la construction de niveau intermédiaire et supérieur.

Énergie

Le projet visait à atteindre deux objectifs. D’abord, l’analyse des connaissances du secteur de la construction en matière d’efficacité énergétique et d’utilisation de sources d’énergie renouvelables dans les bâtiments. Deuxièmement, l’examen des compétences manquantes chez les professionnels du secteur et des solutions à mettre en œuvre pour y remédier. «Nous nous sommes rendu compte que, si nous souhaitions atteindre nos objectifs, il ne suffisait pas de nous concentrer uniquement sur ceux qui construisent les bâtiments», explique Frantisek Doktor, coordinateur du projet ingREeS (Setting up Qualification and Continuing Education and Training Scheme for Middle and Senior Level Professionals on Energy Efficiency and Use of Renewable Energy Sources in Buildings). «L’objectif de ce projet était de faire en sorte que les concepteurs, les décideurs et les gestionnaires de sites qui dirigent les travaux de construction disposent des compétences et des connaissances nécessaires pour intégrer l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans leurs procédures quotidiennes.» Programmes de formation agréés Le projet a développé des normes nationales de qualification et des programmes de formation sur l’utilisation des sources d’énergie renouvelables dans la construction spécifiquement destinés aux professionnels tchèques et slovaques du secteur de niveaux intermédiaire et supérieur. À la fin du projet, cinq normes de qualification au total avaient été élaborées ainsi que 16 modules de formation. La formation est dispensée via une combinaison de cours magistraux, d’apprentissage à distance et de démonstrations pratiques. À la fin du programme, les participants sont évalués par des tests en ligne et, en fonction des résultats, reçoivent une certification officielle. Amener les gestionnaires à suivre les formations n’a cependant pas été une tâche simple. Par exemple, en Slovaquie, les partenaires ont dû surmonter l’absence d’éducation et de formation continues parmi les ingénieurs civils. En République tchèque, bien que la culture de la formation continue soit déjà développée, la formation en matière d’efficacité énergétique faisait cruellement défaut. «Pour réussir, nous avons dû accorder une attention particulière à la capacité d’innovation des programmes, garantir un accès facile à la formation et mettre l’accent sur la qualité et la valeur du contenu fourni», explique M. Doktor. «Comme les informations devaient être à jour, nous avons construit le système de sorte qu’elles puissent être facilement mises à jour et adaptées aux dernières nouveautés et aux derniers développements.» Une nouvelle catégorie de professionnels agréés Ces efforts ont payé. Jusqu’à présent, 51 formateurs ont été formés, ainsi que 739 stagiaires désormais formés et qualifiés. Pour la seule Slovaquie, 222 parties prenantes ont amélioré leurs capacités grâce à l’accent mis par le projet sur la formation. En outre, les commentaires de ces participants montrent que plus de 60 % des informations apprises étaient complètement nouvelles, tandis que le reste des informations leur a permis de mieux comprendre les concepts qu’ils connaissaient déjà. «Les participants vont maintenant utiliser ces informations dans leur travail quotidien d’architectes, de gestionnaires de site, de superviseurs et de conseillers en développement durable», ajoute M. Doktor. «Grâce à ces acquis, ils pourront non seulement améliorer sensiblement la qualité de leur travail, mais également garantir que les bâtiments dont ils sont responsables atteignent leurs objectifs de performance énergétique.» Même après la clôture officielle du projet, la formation se poursuit, dispensée par des organisations telles que la Chambre slovaque des ingénieurs civils, l’Académie tchèque du bâtiment et l’Association tchèque des entrepreneurs du bâtiment. «Les partenaires du projet continuent non seulement à dispenser la formation, mais également à améliorer son contenu et à étendre son impact», conclut M. Doktor. «Par exemple, nous ajoutons une formation sur la façon dont les professionnels de la construction peuvent appliquer la modélisation de l’information sur le bâtiment à l’ensemble du cycle de vie d’un édifice.»

Mots‑clés

ingREeS, normes de qualification, formation, efficacité énergétique, sources d’énergies renouvelables, SER, UE

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application