Skip to main content

LEARNING AND LIVING SUSTAINABLY: Building Interdisciplinary Research Capacity and Expertise in Social and Professional Responses to Sustainability at the University of Gloucestershire

Article Category

Article available in the folowing languages:

La viabilité à la rencontre de l'université

Les efforts visant à intégrer la viabilité dans différents départements de l'université de Gloucestershire (UOG) au Royaume-Uni devraient avoir un impact sur d'autres institutions éducatives et promouvoir les solutions à long terme pour la planète.

Changement climatique et Environnement

Le concept de viabilité garantit le bien-être des générations futures et devrait faire partie de toutes les disciplines et industries tous domaines confondus. L'une des entreprises dans ce domaine a été le lancement du projet Lalsus financé par l'UE. Cherchant des opportunités pour intégrer la viabilité à l'UOG, le projet Lalsus espérait pouvoir promouvoir la viabilité et soutenir la formulation de politiques à cette fin. Ainsi, le projet encourageait la culture d'une collaboration interdisciplinaire et le développement des capacités de recherche, en soutenant tout particulièrement les chercheurs en début de carrière et leurs directeurs de thèse. Il a également tenté de renforcer la capacité professionnelle du personnel enseignant en matière de viabilité par des changements de programmes, aidant les étudiants à évoquer la question de la viabilité dans leur carrière une fois qu'ils obtiennent leur diplôme. Lalsus a créé le réseau de chercheurs de troisième cycle intéressés par les questions de viabilité (PRISM - Post-Graduate Researchers Interested in Sustainability Matters), rassemblant des chercheurs en début de carrière afin de soutenir le projet. Le réseau comprenait également des chercheurs expérimentés ainsi que des directeurs de thèse pour communiquer les pratiques appliquées en recherche interdisciplinaire sur la viabilité. PRISM a ensuite organisé des séminaires interactifs en ligne et une conférence en 2011, créant des thèmes de recherche interdisciplinaire au titre de l'institut IRIS de recherche sur la viabilité de l'UOG. En ce qui concerne les changements dans le programme, l'équipe du projet a travaillé étroitement avec les responsables de départements et le personnel enseignant et a encouragé le dialogue interdépartemental, en plus de mener des ateliers, des formations et des séminaires pour le personnel. Lalsus a aussi établi des liens et mené des actions conjointes avec des universités d'Australie et du reste de l'Europe, notamment au Royaume-Uni, promouvant les principaux objectifs du projet. La viabilité a été introduite avec succès dans les divers départements de l'université, et 13 publications perspicaces sur le sujet ont été diffusées par diverses activités et ateliers. L'impact de ces publications et du projet, globalement, devrait influencer positivement les établissements d'enseignement en Australie et en Europe.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application