Skip to main content

Development of integrated livestock breeding and management strategies to improve animal health, product quality and performance in European organic and ‘low input’ milk, meat and egg production

Article Category

Article available in the folowing languages:

La génomique pour l'élevage biologique d'animaux

Un projet de l'UE récemment achevé a développé des outils génomiques et des stratégies de gestion pour améliorer la productivité pour les éleveurs d'animaux à faible consommation.

Changement climatique et Environnement

Les pratiques agricoles conventionnelles reposent sur des méthodes à haut rendement qui impliquent généralement le confinement des animaux et des doses élevées d'antibiotiques et d'hormones. Les méthodes d'agriculture biologique et à faible consommation sont de plus en plus populaires en raison des exigences des consommateurs et des nouvelles réglementations de l'UE. Le projet LOWINPUTBREEDS (Development of integrated livestock breeding and management strategies to improve animal health, product quality and performance in European organic and 'low input' milk, meat and egg production) a développé et appliqué des méthodes d'élevage génomiques innovantes destinées spécifiquement aux conditions biologiques. Ciblant essentiellement le bétail, les moutons, les poules pondeuses et les porcs, les scientifiques ont intégré des pratiques de gestion intégrées (système de suivi du régime, des maladies et des aires d'élevage). LOWINPUTBREEDS a développé des valeurs d'élevage génomiques pour le bétail dans les fermes à faible consommation et les fermes biologiques en Suisse qui comprenaient des caractéristiques importantes telles que le tempérament et la vitesse de séparation. Les chercheurs ont également développé des modèles pour montrer que l'utilisation de valeurs génomiques pour évaluer les taureaux reproducteurs améliore la productivité. Pour les moutons, les chercheurs ont combiné la gestion génétique, nutritionnelle et des pâturages pour améliorer la résistance au stress et aux parasites ainsi que la qualité de la viande. Ils ont identifié des marqueurs génétiques pour la résistance aux parasites, ainsi que la manière dont différents types d'alimentation influençaient ses facteurs. Les élevages de porcs traditionnels semblaient inadéquats pour la production de porc biologique, mais les produits régionaux semblent plus prometteurs. Les experts ont préféré les saucisses séchées à l'air émanant d'élevages traditionnels par rapport aux lignées hybrides par exemple. Les scientifiques du projet aux Pays-Bas ont mis au point un système d'élevage par rotation, qui permet aux producteurs de porcs de produire leurs propres jeunes truies. Plusieurs fermes de poulets ont participé à un programme d'élevage pour identifier les meilleures races, optimiser le régime et améliorer la qualité des œufs pour un élevage faible consommation. Des modèles théoriques ont montré que les poulets plus lourds pondent davantage si les coûts d'alimentation sont maintenus suffisamment bas. LOWINPUTBREEDS a identifié des génotypes améliorés pour la santé, les performances et la qualité du produit dans une série de systèmes de bétail à faible consommation. Combiné à une meilleure gestion, ce projet améliorera les normes et la productivité des systèmes à faible consommation tout en maintenant la qualité de vie des animaux.

Mots‑clés

Élevage d'animaux, agriculture organique, élevage de bétail, agriculture à faible consommation

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application