Skip to main content

Drug Discovery in Interacting Proteins

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle ère dans la conception des médicaments

Le besoin continu de conception et de synthèse de médicaments nécessite des approches haut débit innovantes pour identifier et valider de nouvelles cibles médicamenteuses. Les scientifiques européens ont mis au point des outils innovants visant à découvrir de nouveaux médicaments.

Santé

Les récepteurs constituent des candidats attrayants pour la découverte de médicaments étant donné qu'ils reçoivent des signaux de l'environnement et sont impliqués dans la maladie. Le diabète et l'obésité représentent un problème mondial sérieux, nécessitant le développement d'interventions innovantes ou de traitements préventifs. Le projet DDIPI (Drug discovery in interacting proteins), financé par l'UE, consistait à identifier les composants qui relient les récepteurs associés à la maladie et inhibent leur activité. Les partenaires ont cherché à découvrir des médicaments antidiabétiques qui réduisent les taux de protéine de liaison (RBP), une des caractéristiques de l'insulinorésistance et du diabète de type 2. Les chercheurs ont validé un des composants candidats chez les souris diabétiques à travers la restauration des taux de glycémie normaux et la tolérance à l'insuline. De façon intéressante, ce médicament a stimulé la consommation de glucose à travers le transporteur de glucose indépendamment de l'insuline, tout en offrant une solution de remplacement passionnante du traitement par l'insuline. Par ailleurs, le consortium DDIPI a travaillé sur les composants ciblant les récepteurs couplés de protéine G (GPCR) liés au diabète. Les souris dépourvues des GPCR impliqués ont présenté une meilleure tolérance au glucose et une sensibilité à l'insuline même lors d'un régime riche en graisses. Par la suite, les scientifiques ont mis à l'essai de nombreux agents qui influencent de façon sélective l'activité de ces récepteurs et ont identifié de nombreux composants agonistes et antagonistes. Des efforts importants ont été consacrés afin de cibler le récepteur de mélanocortine MC4R, un composant important de l'homéostasie énergétique. Le MC4R mutant provoque un appétit insatiable, ce qui conduit à une forte obésité et au diabète de type 2. Dans ce cadre, les scientifiques ont effectué une modélisation structurelle et un dépistage in silico pour identifier les chaperons pharmacologiques potentiels capables de corriger le mauvais pliage de la protéine présumée. Enfin, le projet a approfondi le développement d'un système biodétecteur à base de levure afin d'identifier les protéines qui interagissent avec le récepteur RBP. Des protéines candidates intéressantes ont été identifiées et semblaient être impliquées dans divers troubles. Dans l'ensemble, les produits livrables de DDIPI sont anticipés pour faire progresser la découverte des médicaments et accélérer la rationalisation des médicaments le long de la recherche des médicaments et de la voie du développement.

Mots‑clés

Conception de médicaments, récepteur, diabète, obésité, protéine de liaison de rétinol, GPCR, mélanocortine

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application