Skip to main content

Systematic Analysis of Gene Synergies to Discover Drug Synergies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Prédire les interactions de médicaments synergistiques

Utiliser les interactions de médicaments synergistiques peut permettre aux médecins de réduire les posologies individuelles tout en assurant un effet thérapeutique total. Il est important de prédire les synergies médicamenteuses possibles pour réduire l'innocuité pharmaceutique et réduire les effets secondaires.

Santé

Les effets réalisés par une paire de médicaments synergistiques dépassent l'effet cumulatif des médicaments individuels. L'un des modèles de synergie de médicaments possible correspond à l'interaction génétique synergistique, alors que les médicaments ciblent les produits des gènes agissant dans des voies parallèles. Baptisée «synergie spécifique», de tels mécanismes d'interaction diffèrent de la «synergie promiscuité». La promiscuité, ou une synergie non spécifique se déclenche lorsqu'un médicament peut renforcer l'action de plusieurs médicaments de manière moins spécifique, par exemple, par une meilleure biodisponibilité. Le projet GS2DS («Systematic analysis of gene synergies to discover drug synergies») a étudié la prévalence de différents types de synergie en utilisant un comité de médicaments antifongiques. L'équipe a utilisé la levure, S. cerevisiae, comme modèle étant donné que beaucoup de ses interactions génétiques sont connues. Les effets de 200 paires de médicaments ont été testés pour leur synergie. Alors que certaines des synergies étaient spécifiques et correspondaient à des interactions génétiques synergistiques, la majorité des synergies était plutôt du type de promiscuité. Six médicaments souvent synergétiques étaient responsables de 92 % des synergies découvertes. Dans l'ensemble, 37 nouvelles synergies de médicaments au côté de 93 interactions médicamenteuses suppressives ont été découvertes. La synergie promiscuité pourrait s'être déclenchée en raison d'une meilleure biodisponibilité par la déstabilisation membranaire. Néanmoins, le mécanisme de deux sur six médicaments fréquemment synergistiques ne pouvait pas être expliqué par le modèle de biodisponibilité et des études supplémentaires sont nécessaires. Dans le cadre du projet GS2DS, les scientifiques ont identifié des paires synergistiques innovantes possédant une activité antifongique. Les résultats obtenus ont avancé les connaissances sur les interactions de médicaments et ont exploré les mécanismes possibles à leur origine. Les interactions de médicaments peuvent avoir un effet négatif ou positif sur la santé humaine.

Mots‑clés

Synergistique, médicament, interaction, synergie promiscuité, levure

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application