Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

De nouveaux outils et méthodes pour protéger les infrastructures critiques d'Europe

Le projet CIPRNET, financé par l'UE, a participé à maintenir la sûreté et la sécurité de l'Europe en renforçant la protection de ses infrastructures essentielles.

Le projet CIPRNET (Critical Infrastructure Preparedness and Resilience Research Network), financé par l'UE, a présenté ses travaux lors de la récente assemblée générale de l'UE des sciences géophysiques, qui s'est tenue à Vienne, en Autriche. Le projet CIPRNET réagit à l'importance croissante du bon fonctionnement des infrastructures critiques pour fournir des services socio-économiques comme le commerce, les transports et les services publics. Cette importance entraîne une dépendance, et l'on constate également l'augmentation du nombre de risques pesant sur ces infrastructures, par exemple des cyber-attaques ou des catastrophes résultant de circonstances naturelles comme de fortes inondations. Les dommages peuvent être une perturbation de l'économie, une déstabilisation de la société et des décès. Le projet vise à aider les autorités responsables de la protection civile à mieux comprendre ces menaces, afin qu'elles puissent se préparer, répondre et gérer adéquatement les urgences. Renforcer les capacités et les aptitudes Pour commencer, afin de développer les aptitudes dans la préparation, le projet met au point des outils comme un système d'aide à la décision, qui intègre l'analyse des conséquences, la prévision et la visualisation des menaces, et la collecte et l'accès aux données. Le projet donne ainsi accès à des données temps réel (comme des prévisions météo), et propose en outre un Event Simulator pour tester les systèmes en situation critique, un Harms Simulator pour jouer des scénarios hypothétiques de menaces, et un outil «What-if-analysis» pour concevoir, comparer et valider des actions correctives. Le projet propose également l'innovation «Ask the expert», destinée aux autorités publiques, aux citoyens et à d'autres acteurs. Il leur donne accès à un cadre d'experts via un portail web administré par CIPRNET, pour obtenir des réponses utiles et opportunes à des questions relatives aux infrastructures critiques, ainsi que des liens vers des documents de référence. Le projet CIPRNET a élargi la capacité via des formations et un enseignement continus, par exemple des cours pour diplômés, des classes de maître, des échanges de personnels, et des conférences pour un public plus général. La plupart sont disponibles en ligne, comme CIPedia©, un glossaire en ligne de termes des infrastructures critiques, une bibliographie de la protection des infrastructures critiques (CIP), une liste des conférences sur le sujet, et une base de données interrogeable sur les projets dans le domaine. CIPRNET propose également la modélisation, la simulation et l'analyse nécessaires pour explorer les interactions et les dépendances entre les systèmes d'infrastructures critiques. Cette méthode nécessite une «approche fédérée de la simulation», qui intègre une large gamme d'expériences et de connaissances venant de plusieurs sources de données d'infrastructure. Pour surmonter la difficulté technique de combiner ces sources, avec leurs divers protocoles et formats, le projet a développé un middleware qui se charge de l'interopérabilité. Enfin, le projet soutient le partage de compétences en mettant en réseau les diverses activités de recherche acquises dans plus de 60 projets cofinancés par l'UE. Il les intègre dans un centre virtuel de compétence et d'expertise sur la CIP (Virtual Centre of Competence and Expertise in CIP, VCCC), avec l'avantage supplémentaire de soutenir la gestion des urgences à tous les niveaux: régional, national et transfrontalier. Les travaux de cette initiative contribuent davantage à l'établissement de normes techniques permettant une collaboration efficace. Mettre en place les bases pour le futur Après plus d'une décennie de recherches sur les infrastructures critiques, l'Europe s'approche de la disponibilité d'un système comparable au NISAC (National Infrastructures Simulation and Analysis Center) des États-Unis. Le VCCC piloté par CIPRNET est conçu comme un précurseur au développement vers 2020 d'un centre européen d'analyse et de simulation des infrastructures (European Infrastructures Simulation & Analysis Centre, EISAC). Ceci renforcera davantage la capacité de lancer un plan paneuropéen efficace de préparation, et de réagir aux urgences. En outre, ceci diminuera les arrêts des infrastructures critiques, et donc les impacts socio-économiques associés. Pour plus d'informations, veuillez consulter: site web du projet

Pays

Allemagne

Articles connexes