CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Comment libérer le potentiel en ressources des dépôts minéraux non découverts

Une initiative de l’UE a mené des tests sur plusieurs sites dans le but d’assurer l’avenir de l’exploration des matières premières.

© Jose Arcos Aguilar, Shutterstock

Les matières premières, telles que le nickel, sont indispensables pour la production des batteries, qui représentent une technologie clé pour la mobilité à faible émission et l’économie circulaire. Alors qu’une hausse exponentielle de la demande de batteries est attendue au cours des prochaines années, la création d’une industrie de fabrication de batterie compétitive et viable n’aura jamais été aussi importante. Le projet INFACT, financé par l’UE, relève ce défi en mettant au point et en testant des technologies d’exploration innovantes qui sont également acceptables par la société. Le site web du projet insiste sur le besoin d’élargir les opportunités d’exploration afin d’augmenter les réserves de minéraux stratégiques de l’UE. «Les chances de découvertes lors des explorations seront optimisées en encourageant une industrie d’exploration efficace, viable et active, rendue possible en se focalisant sur les endroits hautement prioritaires (prospectivité Critical Raw Material élevée; risque de placement faible).» L’équipe du projet a terminé ses essais initiaux sur trois sites en Allemagne (Geyer), en Espagne (Cobre Las Cruces, Séville et Minas de Ríotinto, Huelva), et en Finlande (Sakatti), selon un article posté sur le site web ‘Phys.org’. En août et début septembre 2018, l’équipe a effectué des vols en hélicoptère sur tous les sites afin d’obtenir une bonne compréhension géologique des zones. Le projet utilisera également des avions et des drones dans ces zones, comme expliqué sur le site web du projet. Il a pour objectif de créer un système de certification de la technologie. Et ce même article d’ajouter: «Tandis que le projet en est au début de sa phase de campagne, l’équipe d’INFACT prévoit déjà comment les sites de référence respectifs pourront contribuer au progrès technologique sur le long terme.» Nouvelles technologies Les partenaires pensent que les technologies sont moins invasives que les méthodes d’exploration classiques. Il est indiqué sur le site web du projet qu’INFACT «aborde également les plateformes d’enquêtes géologiques à partir desquelles les technologies sont utilisées, en se focalisant sur les drones à capteurs multiples, qui intègrent de nombreuses méthodes d’exploration et devraient être l’une des plus grandes innovations de rupture en matière d’exploration minérale.» Les nouvelles technologies, qui utilisent plusieurs paramètres, impliquent une spectroscopie magnétique, électromagnétique et infrarouge. Comme l’explique le site web du projet: «Les partenaires auront recours à de nouvelles technologies pour l’exploration minérale, telles que les capteurs supraconducteurs, ou, plus précisément, les dispositifs supraconducteurs à interférence quantique (SQUID). Il s’agit des capteurs de champ magnétique les plus sensibles pour des utilisations géophysiques et ce projet démontrera leur performance exceptionnelle.» Les partenaires espèrent que les autres domaines, tels que l’hydrogéologie et la surveillance environnementale, bénéficieront également des technologies innovantes d’INFACT. Le projet continu INFACT (Innovative, Non-invasive and Fully Acceptable Exploration Technologies) se focalise sur l’engagement des parties prenantes à accroître la sensibilisation aux méthodes d’exploration viables. «Une amélioration de la facilité d’exploitation pourrait permettre un accès aux zones prospectives qui sont restées insuffisamment explorées à cause de l’opposition sociale», est‑il indiqué sur le site web du projet. De plus, INFACT mettra au point une «feuille de route de découverte» pour faire de l’UE une «cible plus attractive» de l’industrie minière et des investisseurs. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet INFACT

Pays

Allemagne