Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'inspection automatisée des pièces frittées

Les tests non destructifs sont essentiels pour fabriquer des composants de haute qualité sans arrêter la production ni détruire des composants pour les évaluer. Le secteur de la fabrication de pièces métalliques à partir de poudres dispose enfin de cette capacité.

Technologies industrielles

La métallurgie des poudres consiste à fabriquer des pièces métalliques pleines à partir de poudres métalliques. Les poudres sont compactées en un bloc rigide, puis frittées ou chauffées pour que les particules se soudent. Cette méthode produit des pièces complexes quasiment finies, qui ne nécessitent qu'un minimum d'usinage. Elle apporte donc d'importantes économies en temps, en coûts et en matériaux, par rapport aux techniques classiques de formage. Actuellement, les défauts ne sont détectés qu'en fin de fabrication par les tests destructifs d'un petit nombre de pièces. Ce délai dans la détection des défauts peut obliger à éliminer tout un lot, au grand dam de la rentabilité et de la compétitivité de nombreuses PME. En outre, l'utilisation de pièces potentiellement défectueuses dans les produits finis présente des dangers notables. L'utilisation de plus en plus courante de ces composants dans des secteurs qui exige l'inspection de la totalité des pièces, comme l'aérospatiale, impose une nouvelle technique d'inspection. Les scientifiques du projet AUTOINSPECT, financé par l'UE, ont mis au point un système automatisé et in situ de tests non-destructifs, basé sur la radiographie numérique. Cette solution à faible coût permet d'inspecter rapidement, sur la chaîne de fabrication, des pièces compactées ou frittées. En outre, elle conviendra aux pièces moulées par injection de métal, une méthode similaire à l'injection de plastiques. Les tests sur site ont démontré les capacités du prototype AUTOINSPECT, avec un niveau 4 à 6 de maturité technologique. À partir des tests, l'équipe estime qu'il faudra 9 à 18 mois de travaux pour proposer aux clients un appareil pleinement intégré. Le système AUTOINSPECT de test non-destructif des pièces fabriquées par métallurgie des poudres ou moulage par injection de métaux pourrait accroître la qualité des nombreuses pièces de haute précision, ainsi que la productivité et la rentabilité des PME du secteur. La réduction du gaspillage de matériaux et des coûts de remplacement des produits renforcera la compétitivité des fabricants de l'UE.

Mots‑clés

Inspection automatisée, pièces frittées, tests non-destructifs, pièces métalliques, métallurgie des poudres

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application