Skip to main content

Early detection of low temperature plant stress: towards a tool for energy-efficient production

Article Category

Article available in the folowing languages:

Empêcher le stress lié au froid dans les serres

Des scientifiques ont progressé en matière de soutien d'un système de surveillance du stress lié au froid dans les cultures sous serre.

Changement climatique et Environnement

On a constaté que les basses températures nocturnes dans les serres étaient associées aux pertes de rendement agricole. Pour résoudre ce problème, il est nécessaire de chauffer les serres avec des combustibles fossiles car la production agricole risque de souffrir si celles-ci restent non chauffées. Le projet EARLYTOOL («Early detection of low temperature plant stress: Towards a tool for energy-efficient production»), financé par l'UE, a été mis en place afin de mieux comprendre la façon dont les plantes réagissent au stress dû au froid. En outre, l'équipe du projet voulait tester la démonstration de faisabilité d'un indicateur de stress lié au froid. Les chercheurs ont commencé par exposer des plants de poivron rouge à des basses températures nocturnes dans un environnement de laboratoire. Ils ont mesuré plusieurs paramètres de santé et de taux de croissance des plantes afin de renseigner un modèle de stress lié au froid chez les plantes. L'étude a révélé une diminution dans la circulation de l'eau après exposition à des basses températures, ainsi qu'un métabolisme du glucose réduit. Cela a réduit le feuillage et le retard de croissance. L'équipe du projet EARLYTOOL a ensuite testé deux outils de surveillance des plantes disponibles sur le marché: CropReporter et PlantEye. Ces deux capteurs ont été capables de détecter dans les plantes un stress lié au froid quelques heures à peine après son apparition. Les scientifiques ont conclu que les basses températures nocturnes avaient un impact sur la production agricole dans les serres. La méthode de surveillance qu'ils proposent, combinée à un chauffage de nuit, réduirait les coûts d'énergie et améliorerait considérablement la productivité.

Mots‑clés

Stress lié au froid, serre, croissance des cultures, stress de basses températures nocturnes, production éco-énergétique, santé des plantes, métabolisme du glucose, feuillage, surveillance végétale, chauffage nocturne

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application