Skip to main content

EMBRC preparatory phase

Article Category

Article available in the folowing languages:

Pour le lancement d'un réseau marin paneuropéen

Un nouveau réseau paneuropéen d'expertise et d'installations spécialisées devrait permettre à l'UE de se placer en tant que chef de file mondial dans le domaine de la recherche marine.

Changement climatique et Environnement

Les produits de la biotechnologie marine, dont la valeur s'élève à plus de 4 milliards de dollars américains, pourraient énormément contribuer à améliorer la santé humaine, la production industrielle ainsi que la sécurité alimentaire et énergétique. Cependant, les recherches dans ce domaine sont encore entravées par les grandes distances dans les océans, les stations expérimentales fragmentées, le besoin en compétences multidisciplinaires et les équipements coûteux. Le projet EMBRC («EMBRC preparatory phase») visait à placer l'Europe en tête des sciences marines grâce à un réseau diversifié de ressources humaines et physiques. Les scientifiques seront en mesure de traduire plus rapidement les découvertes en applications technologiques grâce à un plus grand accès aux informations, à l'expertise, aux stations marines nationales et aux laboratoires. La portée du projet EMBRC a été définie comme une mise en commun d'outils pour la découverte, et notamment l'accès aux écosystèmes côtiers européens, à une instrumentation marine spécialisée et à l'observation par satellite et par sonde. Le projet fournira également des services de recherche tels que des tests sur de nouveaux gènes marins, de nouveaux composés, des biobanques, la métagénomique, l'analyse des données volumineuses, la microscopie et la bioinformatique. Ces efforts ont donné naissance à des infrastructures, des rapports et des stratégies visant à établir le centre EMBRC comme une entité indépendante, qui sera opérationnel à partir de 2015. Un organe directeur a été établi, et une formation a été organisée pour le futur personnel du centre EMBRC. Les rapports portaient notamment sur la stratégie scientifique et comprenaient un plan d'affaires pour une exploitation durable et plusieurs documents stratégiques de haut niveau. En outre, un protocole d'entente a été achevé et a déjà été signé par 16 pays partenaires en préparation du lancement officiel du centre EMBRC. Le projet EMBRC a créé un point focal de recherche et une plateforme stratégique et politique puissante pour les sciences marines à l'échelle régionale, nationale et européenne. L'influence et le leadership de l'EMBRC ne cesse de croître au niveau de l'UE, aussi il permettra de renforcer les activités de recherche européennes dans ce secteur important.

Mots‑clés

Réseau marin, recherche marine, biotechnologie, sciences marines, écosystèmes côtiers

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application