European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-06-18

CARbon BALAncing for nutrient control in wastewater treatment

Article Category

Article available in the following languages:

De nouveaux progrès dans le traitement des eaux usées

Des chercheurs ont développé de nouvelles solutions pour éliminer les nutriments et les composés organiques lors du traitement des eaux usées.

Alimentation et Ressources naturelles icon Alimentation et Ressources naturelles
Santé icon Santé

Dans le cadre du traitement des eaux usées, les composés organiques peuvent être traités par des processus biologiques pour éliminer l'azote et le phosphore, ou pour produire du biogaz. En réduisant le besoin de composés organiques pour l'élimination de l'azote et du phosphore, on peut donc récupérer plus d'énergie lors du traitement des eaux usées. Cet objectif peut être atteint en utilisant des procédés innovants et en optimisant le fonctionnement des procédés traditionnels. L'initiative CARBALA (Carbon balancing for nutrient control in wastewater treatment), financée par l'UE, a étudié de nouvelles méthodes pour traiter les eaux usées. Son consortium comptait huit équipes d'ingénieurs dans les bio-traitements, de modélisateurs, de biotechniciens, de concepteurs de techniques et de microbiologistes. CARBALA a étudié de nouveaux procédés à l'échelle du pilote et du laboratoire. Les chercheurs ont progressivement associé ces tests pour réaliser des systèmes de traitement qu'ils ont optimisés en fonction des caractéristiques des eaux usées et de l'environnement. L'équipe s'est aussi intéressée au carbone biodégradable dans le traitement des eaux usées, indispensable mais bien souvent en quantité insuffisante. Les chercheurs ont développé un système en ligne pour contrôler le processus de nitrification biologique, qu'ils ont également testé à grande échelle. Ils ont d'autre part testé l'élimination autotrophe de l'azote grâce à des technologies innovantes. Enfin, CARBALA a conçu un réacteur permettant d'utiliser des champignons dans des conditions non stériles, afin d'éliminer les contaminants. Les résultats du projet bénéficieront au secteur du traitement des eaux usées grâce au développement de solutions innovantes qui réduiront les besoins en carbone biodégradable. Ces nouvelles approches aideront également l'Europe à être compétitive sur le marché mondial des technologies de traitement des eaux usées.

Mots‑clés

Traitement des eaux usées, nutriments, composés organiques, CARBALA, carbone biodégradable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application