European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-06-18

Integrative Analysis of Gene Functions in Cellular and Animal Models of Pancreatic Cancer

Article Category

Article available in the following languages:

Une nouvelle thérapie contre le cancer du pancréas

Le cancer est le résultat de l'accumulation de plusieurs altérations moléculaires. Pour développer de nouveaux traitements, nous devons comprendre dans quelle mesure les cellules malignes diffèrent à l'échelle moléculaire de leurs homologues sains.

Santé icon Santé

L'adénocarcinome canalaire pancréatique (ACCP) figure parmi les cancers les plus répandus et les plus agressifs car il est associé à un taux de survie sur cinq ans de 6 % seulement. Il résiste à presque toutes les thérapies conventionnelles. Malgré les avancées quant à l'identification des altérations moléculaires de l'ACCP, les nouveaux traitements sont restés rares. Le projet CAM-PAC (Integrative analysis of gene functions in cellular and animal models of pancreatic cancer), financé par l'UE, vise à identifier les nouvelles cibles pour une intervention thérapeutiques et mettre au point des modèles bio-informatiques destinés au diagnostic. Le groupe proposera de nouveaux modèles cellulaires et animaux pour la maladie et effectuera une analyse à grande échelle des données métaboliques, transcriptomiques et génétiques de ces modèles. Les outils cellulaires et animaux ainsi créés entraîneront des modifications au niveau de certains gènes en vue d'évaluer les séquences de signalisation concernées. La caractérisation fonctionnelle systématique des gènes cibles exploite de nouvelles technologies pour le contrôle temporel et spatial de l'expression transgénique. Les scientifiques isoleront les fonctions de ces gènes et contrôleront leur impact sur leur caractère tumorigène. À ce stade, le rôle central de régulateur de croissance de la plupart des gènes cibles a été démontré in vitro. Outre les modèles expérimentaux pour l'ACCP, le projet analysera les tissus humains primaires à l'échelle moléculaire. Pour résoudre le caractère hétérogène inter- et intratumoral de l'ACCP humaine, les chercheurs recourront également aux xénogreffes provenant d'échantillons de patients. Les résultats de l'étude devraient favoriser une meilleure compréhension de la maladie, permettre d'identifier les nouveaux composés et les cibles thérapeutiques de l'ACCP. Au vu de l'augmentation des cas d'ACCP chaque année, de nouvelles approches en termes de diagnostic et de traitement sont nécessaires pour assurer la survie et soulager la souffrance des patients atteints d'un cancer du pancréas.

Mots‑clés

Cancer du pancréas, gènes, modèle animal, transcriptomique, cibles thérapeutiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application