Skip to main content

Wind Resource Assessment Audit and Standardization

Article Category

Article available in the folowing languages:

Appréhender les difficultés du secteur éolien

L'UE veut soutenir la recherche et l'enseignement dans le nouveau domaine de l'énergie éolienne. Une initiative financée par l'UE a défini des méthodologies inédites d'évaluation des ressources éoliennes pour pallier au manque de compétences et autres besoins croissants du secteur.

Énergie

L'Europe fait face à une pénurie de chercheurs et de programmes de formation dans le secteur de l'énergie éolienne. Pour y remédier, deux solutions identifiées reposent sur des appels à candidatures dans le cadre de projets de recherche et de développement, et sur la formation d'étudiants en doctorat et après diplôme. Le projet WAUDIT (Wind resource assessment audit and standardization), financé par l'UE, avait donc pour mission de concevoir des programmes de formation et d'enseignement. L'objectif était de concevoir des méthodologies innovantes contribuant à des procédures plus fiables d'évaluation de l'énergie éolienne. Les activités ont commencé par étudier les méthodes d'évaluation éolienne actuelles, via une enquête réalisée dans toute l'UE. L'équipe a produit un rapport réunissant les avis de 72 analystes représentant 48 organisations du secteur éolien. Les résultats ont mis en évidence l'existence de méthodologies nombreuses mais pour la plupart dépourvues d'une évaluation adaptée. Le document a identifié les facteurs de réussite de l'évaluation des ressources éoliennes. Il a également défini les principales priorités de recherche. Pour étudier les complémentarités des différentes méthodologies numériques et expérimentales, l'équipe a conduit des tests de validation et de démonstration. Les travaux ont débouché sur un rapport préconisant des méthodes de contrôle qualité dans le but de standardiser les procédures d'évaluation du modèle. Un programme de formation a été proposé à 23 chercheurs débutants de 13 institutions européennes impliquées dans le développement de techniques d'évaluation des ressources éoliennes. Le projet a pu compter sur le soutien de l'European Wind Energy Academy, qui s'est chargée de la coordination, et sur l'aide de 30 universités, centres de recherche et partenaires industriels de 8 États membres. Des cours généraux et spécialisés ont été dispensés à l'occasion de trois universités d'été et d'automne. Un séminaire de doctorants pour chercheurs débutants a été organisé chaque année par l'Academy. Le programme a aidé à faire progresser 15 thèses de doctorat et contribué à plus de 100 publications d'articles, conférences et rapports techniques. Le programme de formation par la recherche WAUDIT est parvenu à fournir des procédures de contrôle qualité standardisées des modèles et méthodologies d'évaluation, et a réduit la fragmentation en Europe. Il aidera aussi à atteindre les objectifs de l'UE d'atteindre d'ici 2030 un taux d'incertitude inférieur à 3 % pour l'évaluation et les prévisions des ressources.

Mots‑clés

Éolien, énergie éolienne, évaluation des ressources éoliennes

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application