Skip to main content

Natural responses to past North Atlantic Oscillations: Southern Iberian Peninsula vs. United Kingdom. Analogues for future environmental changes

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les changements paléoclimatiques en Europe

Une équipe européenne a reconstitué l'histoire de l'oscillation nord-atlantique (ONA). Selon l'étude, le phénomène pourrait avoir commencé à la fin de l'ère glaciaire et affecté plusieurs régions de différentes manières à certaines périodes.

Changement climatique et Environnement

L'ONA est un phénomène météorologique variable qui n'est lié à aucune période en particulier. Le cycle affecte considérablement le climat européen, et dès lors, la culture et l'économie du continent. Financé par l'UE, le projet NAOSIPUK (Natural responses to past North Atlantic Oscillations: Southern Iberian peninsula vs. United Kingdom. Analogues for future environmental changes) a étudié l'historique de l'oscillation afin de mieux en prédire l'avenir. L'équipe a comparé les sites en Espagne et au Royaume-Uni à l'aide de plusieurs indicateurs géochimiques, géophysiques et sédimentaires des climats précédents. Les sites ont été choisis parce qu'ils font état d'une réaction opposée aux changements climatiques européens standard non provoqués par les ONA. L'équipe a analysé cinq archives sédimentaires de l'Holocène et du Pléistocène tardif en provenance d'Espagne, et trois autres venant du Royaume-Uni. Les chercheurs ont analysé la composition organique des sédiments, ainsi que les biomarqueurs. Les résultats ont détaillé l'origine de la matière organique, les plages de températures et les changements hydrologiques. Les conclusions ont montré que les indices paléo-environnementaux dérivés des biomarqueurs validaient les résultats déduits des données isotopiques obtenues des tourbières espagnoles. Comme l'on pouvait s'y attendre, les tendances pour deux sites étaient opposées aux moyennes européennes, ce qui a permis à l'équipe de distinguer les effets locaux et régionaux. Les chercheurs ont conclu que pendant l'Holocène supérieur, les forces solaires et les fluctuations de l'ONA ont essentiellement influencé l'évolution environnementale. L'équipe a ainsi isolé des changements soudains au cours du dernier siècle. La comparaison des sites espagnol et britannique a révélé une stabilité lors de l'Holocène moyen dans les latitudes les plus élevées. Toutefois, les valeurs espagnoles ont révélé d'importants changements entre 7 000 et 5 000 ans en arrière. Selon l'équipe, l'ONA aura commencé ou augmenté son impact au cours de cette période. Le modèle climatique du projet NAOSIPUK a contribué à révéler le lien entre les zones climatiques au nord et au sud de l'Europe. En déterminant les forces qui affectent le changement climatique préhistorique, les chercheurs seront plus à même de prévoir le changement à venir.

Mots‑clés

Oscillation nord-atlantique, climat, NAOSIPUK, sédiment, évolution environnementale

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application