Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Face à des questions sans réponse, une nouvelle cible doit être fixée pour Rosetta

La mission européenne, d'une valeur d'un milliard d'euros, destinée à poser une navette spatiale sur la comète Wirtanen a été abandonnée, a annoncé le 15 janvier l'Agence spatiale européenne (ESA). La viabilité du projet a été mise en doute après l'explosion d'une fusée Arian...

La mission européenne, d'une valeur d'un milliard d'euros, destinée à poser une navette spatiale sur la comète Wirtanen a été abandonnée, a annoncé le 15 janvier l'Agence spatiale européenne (ESA). La viabilité du projet a été mise en doute après l'explosion d'une fusée Ariane 5 perfectionnée peu de temps après son lancement depuis la base de l'ESA à Kourou, en Guyane française, en décembre 2002. Le satellite Rosetta devait être lancé de Kourou en janvier à bord d'une navette de type similaire, mais après des discussions intensives, un conseil d'examen a estimé que, malgré l'analyse approfondie de l'incident, trop de questions restaient sans réponse pour risquer les 10 années de travail qui ont déjà été consacrées au projet. Franco Bonacina, porte-parole de l'ESA, a décrit à CORDIS Nouvelles l'état d'esprit partagé des scientifiques impliqués dans le projet à la suite de cette décision: "Ils éprouvent bien entendu une certaine tristesse, mais ils comprennent parfaitement les raisons de ce retard et ils sont conscients que ce n'est pas la fin du monde. Nos scientifiques ont les pensées dans l'espace, mais les pieds solidement sur terre", a-t-il déclaré. En raison de la complexité des manoeuvres nécessaires pour rejoindre la comète Wirtanen, en ce compris des passages serrés autour de la Terre et de Mars, la prochaine possibilité de rendez-vous avec la comète après le 31 janvier ne se présentera pas avant 170 ans. L'équipe Rosetta devra donc sélectionner une autre comète comme destination pour le satellite de l'ESA. Ainsi que l'a expliqué M. Bonacina: "La recherche d'une nouvelle cible débute dès aujourd'hui. Des paramètres différents devront être pris en considération, mais nous espérons appliquer les mêmes connaissances et minimiser les coûts." Le choix final de la nouvelle cible appartient aux organes directeurs et au comité de politique scientifique de l'ESA. La décision sur les objectifs et le calendrier d'une nouvelle mission est attendue à l'issue de la prochaine réunion du comité, en février. Il va sans dire qu'une série de candidats potentiels ont déjà été identifiés, mais sachant que la durée de vol jusqu'à Wirtanen était estimée à 11 ans, l'annulation de la mission aura sans doute pour conséquence que les scientifiques seront confrontés à un délai plus long encore avant de pouvoir finalement entamer une étude détaillée de la surface d'une comète.

Articles connexes