Skip to main content

Exploring Subtitle Reading Process with Eyetracking Technology

Article Category

Article available in the folowing languages:

Science des sous-titres, comment améliorer l’expérience utilisateur

Nous avons tous déjà vu des sous-titres et nous les utilisons plus que jamais étant donné que nous avons accès à de plus en plus de documents dans une grande variété de langues. En parallèle, les sous-titres sont également devenus une ressource utile pour une population vieillissante.

Économie numérique

Le sous-titrage est utilisé non seulement par les gens qui ne connaissent pas la langue de la bande audio originale, mais également par ceux qui ont recours à différents moyens pour accéder à des contenus audiovisuels en dépit de déficiences sensorielles provoquées par la surdité, la perte d’audition ou l’âge. Avec de plus en plus de contenus disponibles à la demande, la quantité et les modes de consommation de matériel audiovisuel ne cessent de croitre et, par conséquent, il est de plus en plus important de comprendre comment nous interagissons avec les sous-titres. La Dre Agnieszka Szarkowska, chercheuse principale du projet de l’UE SURE, explique comment les travaux qu’elle a menés, avec le soutien d’un programme Marie Curie, nous aident à mieux comprendre la manière dont nous traitons les sous-titres. Parmi les problèmes les plus notables liés à la qualité des sous-titres, on compte la rapidité de présentation et le mode d’affichage. Les traducteurs de sous-titres se trouvent confrontés à un manque de données de recherche pour soutenir leurs pratiques courantes, ce qui a pour conséquence une absence de normes homogènes sur la vitesse de lecture, des affichages irréguliers et une qualité médiocre des textes. «Grâce aux recherches que je menais dans le cadre du projet SURE, nous souhaitions analyser comment les sous-titres sont lus afin de définir la manière la plus efficace d’aider les spectateurs à s’immerger dans ce qu’ils regardent», explique la Dre Szarkowska. Pour en savoir plus, les chercheurs ont accueilli des volontaires âgés de 18 à 40 ans comme sujets de recherche. «Les participants étaient des personnes ayant pour langue maternelle l’anglais (30 personnes), le polonais (21 personnes) et l’espagnol (26 personnes), ou des anglophones présentant des problèmes auditifs (10) ou étant atteints de surdité (10). Tous vivaient au Royaume-Uni au moment de l’étude.» La sélection des sujets par les chercheurs avait pour objectif d’examiner les réponses de cultures exposées aux sous-titres de différentes manières. «Par exemple, les programmes en Espagne sont généralement doublés, donc nous avons supposé que les Espagnols étaient peu habitués aux sous-titres», explique la Dre Szarkowska. «Nous avons montré des clips aux participants puis nous leur avons posé des questions sur la compréhension, la charge cognitive, la satisfaction, la reconnaissance des scènes, la reconnaissance des sous-titres et l’expérience de lecture. Nous avons également enregistré les mouvements de leurs yeux grâce à un dispositif de suivi du regard.» L’équipe a montré que les personnes étaient capables de suivre des sous-titres plus rapides et préféraient un texte moins synthétique dans les clips tournés dans une langue qu’elles pouvaient comprendre. Dans le cas de clips diffusés dans une langue qu’elles ne pouvaient pas comprendre, elles préféraient des sous-titres traditionnellement plus synthétiques. «Nous avons également trouvé que les sous-titres segmentés en respectant les unités linguistiques naturelles sont plus faciles à traiter», explique-t-elle. Les résultats du projet SURE ont été communiqués à la communauté scientifique ainsi qu’aux professionnels des sous-titres. «Je serais ravie que des chercheurs d’autres pays répliquent cette étude pour voir si ses résultats sont valables ailleurs. Dans l’idéal, les entreprises devraient revoir leurs guides stylistiques pour y intégrer nos conclusions», ajoute la Dre Szarkowska.

Mots‑clés

SURE, sous-titres, traduction audiovisuelle, film, TV, sous-titres efficaces, expérience du spectateur, vitesse de lecture, segmentation de texte, renvois à la ligne, sous-titrage, suivi du regard, études sur le processus de réception

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application