Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Annonce des lauréats du premier prix de l'"Inventeur européen de l'année"

La cérémonie de remise des prix clôturant la première édition du concours de l'inventeur européen de l'année s'est déroulée à Bruxelles le 3 mai. Plusieurs des lauréats - des prix ont été décernés pour six catégories distinctes - ont tenu à souligner le rôle de la recherche fo...

La cérémonie de remise des prix clôturant la première édition du concours de l'inventeur européen de l'année s'est déroulée à Bruxelles le 3 mai. Plusieurs des lauréats - des prix ont été décernés pour six catégories distinctes - ont tenu à souligner le rôle de la recherche fondamentale pour leur invention. L'ancien présentateur de la BBC, Michael Buerk, a dirigé la cérémonie de remise des prix, qui viennent récompenser les avancées réalisées en matière de lutte contre l'hépatite B, nouvelles propriétés anti-virales, biopuces, méthodes d'interception des protéines à l'origine de maladies, accroissement du volume de données des disques durs et micropuce. La sélection a été confiée à un jury composé de sept personnalités de haut niveau et présidé par l'ancien premier Ministre néerlandais Wim Kok. "Je suis convaincu que, à terme, le prix de l'inventeur européen de l'année bénéficiera du même prestige international que le Prix Nobel", a déclaré le vice-président de l'UE, Günter Verheugen. "La qualité des inventions illustre le haut niveau de la recherche innovante menée en Europe. Le fait que certaines de ces inventions résultent d'un travail d'équipe réussi et ne soient donc plus attribuables à un seul pays bien déterminé est une preuve supplémentaire de la dimension de plus en plus transnationale de la recherche et du développement (R&D) en Europe," a déclaré le président de l'Officie européen des brevets (OEB), Alain Pompidou. Dans la catégorie "Ensemble de la carrière", le prix est revenu à Federico Faggin pour sa micropuce. "Le fait que l'invention soit européenne est particulièrement significatif. Je suis Européen", a déclaré le professeur Faggin. Né en Italie, le scientifique travaille aujourd'hui aux Etats-Unis où il est directeur d'une société spécialisée dans les capteurs. "La conception de la micropuce a nécessité le savoir-faire et les connaissances de personnes originaires d'Europe, du Japon et des Etats-Unis. Cette réalisation appartient donc à l'humanité", a déclaré le professeur Faggin. Les lauréats de la catégorie "Industrie" sont Zbigniew Janowicz et Cornelius Hollenberg pour leur technique de fabrication de protéines à partir de levure Hansenula, très utiles dans la lutte contre l'hépatite B. "C'est un grand jour pour la biotechnologie", a déclaré le professeur Hollenberg. "La biotechnologie, notamment dans l'UE, ne bénéficie pas toujours d'une opinion très favorable en raison de l'information erronée qui circule. Tout a commencé avec la recherche fondamentale [...] mais nous avons eu besoin du soutien de nombreux amis", a-t-il ajouté. Le professeur Janowicz a souligné le caractère international du travail effectué sur le plan technologique, ajoutant que si l'équipe avait connu de nombreux problèmes d'ordre multiculturel, elle avait néanmoins réussi à tous les surmonter. Le prix "Petites et moyennes entreprises" est revenu à quatre chercheurs néerlandais, inventeurs de la biopuce. Cette puce a permis aux scientifiques d'étudier l'expression génétique en leur fournissant un instantané de tous les gènes actifs dans une cellule à un moment donné. "Etre le premier inventeur européen de l'année, cela n'arrive qu'une fois, et nous y avons réussi", a déclaré le chef de l'équipe, M. Stephen Fodor. Dans la catégorie "Instituts de recherche/universités", Peter Grünberg a été récompensé pour sa découverte de l'effet GMR (magnétorésistance géante), qui permet d'accroître considérablement le volume de données pouvant être stockées par pouce carré sur un disque dur. La découverte dérive de la recherche fondamentale, a déclaré le professeur Grünberg en recevant le prix. Dans la catégorie "Nouveaux Etats membres de l'UE", le prix revient à une équipe de l'Académie des sciences de la République tchèque pour son travail et ses avancées dans le domaine des composés chimiques appelés "promédicaments à base de phosphonates", qui présentent des propriétés anti-virales innovantes. "Une telle découverte ne se fait pas dans le vide", a déclaré le directeur des recherches, John Starrett. Enfin, les lauréats du prix non européen sont les américains Larry Gold et Craig Tuerk, pour leur découverte de la capacité des acides nucléiques à se fixer sur une protéine pour intercepter potentiellement d'autres protéines à l'origine de maladies. Lors de la remise des prix, suivie d'une soirée musique et danse, le président de l'OEC a cité la reine Elizabeth II, qui aurait déclaré: "Les inventeurs devraient être traités comme des pop stars."

Pays

Tchéquie, Allemagne, Italie, Pays-Bas, États-Unis

Articles connexes