Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'industrie aérospatiale cherche à faire valoir la mise en place d'une initiative technologique conjointe

Les industries aérospatiales et de défense européennes ont octroyé quelque 12,6 milliards d'euros à la recherche en 2005, et se sont fixé comme objectif de créer une initiative technologique conjointe (ITC) au titre du Septième programme-cadre (7e PC). La conférence annuelle...

Les industries aérospatiales et de défense européennes ont octroyé quelque 12,6 milliards d'euros à la recherche en 2005, et se sont fixé comme objectif de créer une initiative technologique conjointe (ITC) au titre du Septième programme-cadre (7e PC). La conférence annuelle de l'Association européenne des industries aérospatiales et de défense (ASD) s'est tenue le 17 mai. Les industries aérospatiales, de sécurité et de défense européennes constituent un secteur important et en pleine croissance. Ainsi, en 2005, elles affichaient un chiffre d'affaires de 113 milliards d'euros et employaient 614.000 personnes - soit 13.000 de plus qu'en 2004. "La R&D [recherche et développement] reste un moteur clé de notre industrie et, en 2005, elle s'est élevée à 12,6 milliards d'euros", a commenté Tom Enders, président de l'ASD. "Cependant, pour rester compétitive et développer de nouveaux produits, il faut intensifier la R&T [recherche et technologie]. Le renforcement de la compétitivité de notre industrie reste le problème clé de ce secteur, et l'ASD est ravie du soutien accordé par les autorités de l'UE et les encourage aussi à s'engager à octroyer à l'avenir des budgets significatifs dans ce secteur", a-t-il ajouté. Les membres de l'ASD se sont déclarés très intéressés par les initiatives technologiques conjointes, de nouveaux instruments qui seront introduits au titre du Septième programme-cadre (7e PC). Les ITC seront des formes avancées des plates-formes technologiques actuelles. Lors d'une conférence récente, le commissaire européen en charge de la science et de la recherche, Janez Potocnik, a décrit les ITC comme des instruments capables de "mettre en oeuvre une partie spécifique ou l'intégralité d'une plate-forme technologique européenne". Les principaux objectifs des ITC sont les suivants: veiller à la mise en oeuvre cohérente des efforts dédiés à la recherche en Europe; axer ces efforts sur les projets clés pour contribuer à encourager la compétitivité de l'Europe; et orienter l'investissement dans la recherche et le développement vers des solutions opérationnelles et commercialisables. La Commission européenne a souligné dans un document de travail six domaines qui pourraient faire l'objet d'une ITC, en fonction de critères tels que leur importance stratégique, les éléments indiquant la valeur ajoutée qu'ils représentent pour l'UE, l'engagement de l'industrie à long terme et l'adéquation des instruments communautaires existants. Le secteur "aéronautique et transport aérien" fait partie de ces domaines. Le 16 mai dernier, l'ASD a organisé un atelier en tenant compte de ce document de travail. A cette occasion, les représentants de l'industrie ont pu débattre de la création d'une ITC intitulée "Clean Sky". "Il incombe aux dirigeants des industries concernées de préparer un argumentaire afin de démontrer que les agendas de recherche stratégique élaborés répondent aux critères détaillés d'une initiative technologique conjointe et que leur mise en oeuvre apportera des résultats concrets qui influeront positivement sur la compétitivité industrielle de l'Europe", peut-on lire dans le document de la Commission. Si elle est approuvée, l'ITC Clean Sky "évaluera, concevra, construira et testera de nombreux véhicules de validation technologique qui permettront à l'industrie de lancer des produits plus écologiques et plus innovants bien plus rapidement et en toute confiance", d'après le secrétaire général de l'ASD, François Gayet. Près de 100 représentants de l'industrie, de centres de recherche et d'universités ont participé à l'atelier. L'équipe centrale chargée de l'ITC Clean Sky se compose actuellement de neuf entreprises: AgustaWestland; Airbus; Alenia Aeronautica; Dassault Aviation; Eurocopter; Liebherr Aerospace; Rolls Royce; Safran et Thales.