Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un volcan sous la glace apporte un éclairage nouveau sur l'avenir de la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental

Des chercheurs britanniques ont découvert des preuves d'une éruption volcanique survenue sous la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental. Le volcan est entré en éruption il y a 2 000 ans et demeure actif, déclarent les scientifiques du British Antarctic Survey dans la re...

Des chercheurs britanniques ont découvert des preuves d'une éruption volcanique survenue sous la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental. Le volcan est entré en éruption il y a 2 000 ans et demeure actif, déclarent les scientifiques du British Antarctic Survey dans la revue «Nature Geoscience». «La découverte d'une éruption volcanique sous la calotte glaciaire antarctique est exceptionnelle en soi», déclare Hugh Corr, un des chercheurs de la BAS et principal auteur de l'étude. «Toutefois, nos techniques nous permettent également de dater l'éruption, de déterminer sa puissance et de cartographier la zone où sont tombées les cendres. Nous pensons qu'il s'agit de la plus forte éruption survenue dans l'Antarctique au cours des 10 000 dernières années. Elle a creusé un trou important dans la calotte glaciaire et généré un panache de cendres et de gaz qui s'est élevé à environ 12 km dans l'atmosphère.» Ces découvertes ont été faites au moyen d'un radar aéroporté de sondage de la glace. Cette méthode a révélé l'existence d'une couche de cendres produite par le volcan s'étendant sur une superficie équivalente à celle du pays de Galles. Cette découverte apporte non seulement des informations sur cette éruption passée, mais elle permet également d'avoir une idée plus précise de l'avenir de la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental et d'améliorer les prévisions concernant la future montée du niveau des mers. «Cette éruption a eu lieu à proximité du glacier de Pine Island sur la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental, explique le professeur David Vaughan, coauteur de l'étude. L'avancée de ce glacier vers la côte s'est accélérée au cours des dernières décennies et il se peut que la chaleur du volcan soit en partie responsable de cette accélération. Toutefois, elle ne peut expliquer la diminution plus générale des glaciers de l'Antarctique occidental qui, ensemble, contribuent à l'augmentation annuelle de près de 0,2mm du niveau des eaux. Ce changement généralisé a très probablement pour origine le réchauffement des eaux marines.» Le volcan est situé sous la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental sur les monts Hudson. Les volcans sont une composante importante de la région de l'Antarctique. Ils sont répartis suivant différents cadres tectoniques résultant principalement des panaches thermiques, c'est-à-dire des roches en fusion qui remontent du manteau de la Terre et agissent sur la plaque fixe de l'Antarctique.

Pays

Antarctique

Articles connexes