Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des scientifiques allemands décrochent le record du monde grâce à un nouveau système de traitement de données

Des informaticiens en Allemagne viennent de créer un nouveau système utilisant une quantité d'énergie moindre pour le traitement de grands volumes de données, ce qui leur a valu de décrocher le record du monde. Le nouveau record est classé dans la catégorie «JouleSort» du Sort...

Des informaticiens en Allemagne viennent de créer un nouveau système utilisant une quantité d'énergie moindre pour le traitement de grands volumes de données, ce qui leur a valu de décrocher le record du monde. Le nouveau record est classé dans la catégorie «JouleSort» du Sort Benchmark, une série de normes de mesure définies, soutenues et gérées pour la première en 1998 par l'informaticien américain Jim Gray. Décrocher la première place dans le Sort Benchmark est une grande victoire pour les petits systèmes de traitement de données. Les détenteurs du titre, de l'université Goethe et de l'institut de technologie de Karlsruhe (KIT) ont battu le record que détenait jusqu'à présent une équipe d'informaticiens de l'université de Stanford, aux États-Unis. Les travaux étaient dirigés par le professeur Ulrich Meyer (Université Goethe) et Peter Sanders (KIT), et développés par Johannes Singler du KIT et Andreas Backmann de l'université Goethe, tous deux candidats au doctorat. Dans le cadre de l'épreuve, les chercheurs devaient trier trois ensembles de données de 10 Go (gigaoctets), 100 Go et 1 To (téraoctets), comprenant tous répartis des ensembles de données de 100 octets. Pour traiter la plus grande quantité de données d'un To (ce qui équivaut à une pile de papier de 10 km de hauteur), l'équipe a utilisé 0,2 kilowatt/heure d'énergie (l'équivalent de la quantité d'énergie nécessaire pour faire bouillir 2 litres d'eau). Au lieu de se servir de processeurs nécessitant de grande quantité d'énergie pour leur système, les informaticiens ont adopté une approche peu conventionnelle en utilisant des micro-processeurs initialement conçus pour le matériel de traitement d'ordinateurs portables, tels que les processeurs Intel Atom. L'équipe a compensé la faible quantité d'énergie des micro-processeurs en utilisant des algorithmes très efficaces. Elle a également remplacé les disques durs, généralement grands consommateurs d'énergie, par des unités SSD (solid state disk, ou lecteur à l'état solide). Les SSD sont connus pour leur rapidité et leur faible consommation énergétique. «Au final, les petits systèmes consommant peu d'énergie remplaceront les systèmes plus importants utilisés jusqu'à présent», explique le professeur Sanders. L'obtention du record du monde grâce à un petit système montre qu'une grande quantité d'énergie pourrait être économisée dans le secteur mondial des technologies de l'information. Les informaticiens ont mené leur projet de recherche en se concentrant sur l'un des problèmes fondamentaux en informatique, à savoir le tri de données. Par exemple, un ordinateur connecté à Internet génère de larges quantités de données. Pour que ces données soient analysées, un critère spécifique doit être défini. Le tri efficace de données est essentiel pour les moteurs de recherche de bases de données, et représente ainsi un défi important dans le secteur de l'informatique. Depuis 2007, le Sort Benchmark est sous la supervision d'un comité. Chris Nyberg, de l'Ordinal Technology, Mehul Shah de Hewlett-Packard et Naga Govindaraju de Microsoft figuraient parmi les membres du comité pour cette compétition.

Pays

Allemagne

Articles connexes