Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une technologie de l'UE aide à sauver des vies

Des catastrophes tragiques de l'ampleur des récents tremblements de terre au Chili et à Haïti prouvent combien la coordination des actions de secours est importante pour sauver des vies. Le projet WORKPAD («An adaptive peer-to-peer software infrastructure for supporting collab...

Des catastrophes tragiques de l'ampleur des récents tremblements de terre au Chili et à Haïti prouvent combien la coordination des actions de secours est importante pour sauver des vies. Le projet WORKPAD («An adaptive peer-to-peer software infrastructure for supporting collaborative work of human operators in emergency and disaster scenarios») a développé des applications logicielles, des modèles et des services innovants grâce auxquels les équipes d'urgence peuvent se coordonner et communiquer sur le terrain par l'intermédiaire de dispositifs portables, renforçant ainsi l'efficacité des opérations de sauvetage complexes. Le projet WORKPAD a reçu 1,85 million d'euros au titre du domaine thématique «Technologies de la société de l'information (TSI)» du sixième programme-cadre (6e PC). «En cas de tremblement de terre, d'incendie de forêt ou d'inondations, nous devons déployer toutes les ressources disponibles pour sauver autant de vies que possible et fournir des services de secours d'urgence», soulignait Neelie Kroes, commissaire en charge de la stratégie numérique. «Les fonds alloués par l'UE à la recherche ont contribué au développement d'un outil informatique remarquable qui accélère et améliore l'intervention d'urgence.» La communication et la coordination sont très importantes lorsque des équipes d'urgence de divers organismes, qu'il s'agisse de l'armée, de la Croix-Rouge, d'un organisme d'action bénévole ou d'une administration, sont sur le terrain au même moment. Les responsables des opérations de secours doivent avoir une vision générale des situations de crises complexes ainsi que des informations rapides et détaillées sur le moment, le lieu et le type d'action requise. Les chercheurs de WORKPAD ont travaillé simultanément sur deux aspects complémentaires d'une technologie innovante en vue d'améliorer cette coordination de manière fiable et flexible. Tout d'abord, ils ont conçu un cadre secondaire qui intègre de grandes quantités de données, associant ainsi des douzaines de bases de données de différentes organisations et réunissant les informations en un point central de coordination et de répartition afin d'améliorer le temps de réaction et d'éviter que des interventions ne se répètent inutilement. Le consortium WORKPAD a également développé des services initiaux pair-à -pair (P2P) permettant aux équipes de secours de communiquer par l'intermédiaire de leurs dispositifs portables (principalement des assistants numériques personnels - PDA). De plus, les chercheurs ont abordé les besoins et défis spécifiques du secours d'urgence, tels que la petite taille des écrans des dispositifs portables, l'indisponibilité des réseaux de communication fiables et le manque d'alimentation électrique. Par exemple, les responsables des équipes de secours utilisant WORKPAD peuvent connaître à tout moment la localisation de tous les membres de leur équipe, définir leur rôle, leur confier une tâche plus urgente si nécessaire ou leur fournir des informations étape par étape. Les équipes de secours ont accès à des informations utiles telles que les noms des habitants d'un immeuble à appartements qui s'est effondré, les listes d'élèves d'une école, ou encore des cartes. WORKPAD a rassemblé huit partenaires de quatre pays d'Europe, dont des chercheurs éminents d'universités publiques telles que l'université de Rome La Sapienza, et d'entreprises privées comme IBM Italy. Les contributions principales provenaient du département de sécurité nationale en Calabre, dans le sud de l'Italie, une région frappée chaque été par de fréquents feux de forêt et de séismes occasionnels. L'équipe WORKPAD y a testé avec succès sa technologie dans un environnement réel. Cette technologie est désormais disponible et peut être déployée dans le monde entier. WORKPAD constitue un excellent exemple d'outil de TIC développé grâce au financement de la recherche par l'UE. Davantage de «success stories» seront présentées à Bruxelles, en Belgique, en septembre prochain lors de l'évènement «ICT 2010». Cet évènement de trois jours sera ouvert à tous les chercheurs, entreprises, investisseurs et décideurs politiques intéressés par la recherche sur les TIC et l'innovation. Des intervenants éminents participeront à l'évènement, notamment la commissaire Kroes, ainsi que Hans Vestberg, président de l'entreprise de télécommunications suédoise Ericsson.

Pays

Italie

Articles connexes