Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Annonce des 427 nouveaux bénéficiaires des subventions de démarrage du CER

Depuis 2007, le Conseil européen de la recherche (CER) révolutionne la recherche et investit dans les chercheurs les plus talentueux; il s'agit de l'un des éléments les plus fondamentaux de l'Espace européen de la recherche (EER). Quelque 427 chercheurs en début de carrière co...

Depuis 2007, le Conseil européen de la recherche (CER) révolutionne la recherche et investit dans les chercheurs les plus talentueux; il s'agit de l'un des éléments les plus fondamentaux de l'Espace européen de la recherche (EER). Quelque 427 chercheurs en début de carrière contribuent au succès de cette entreprise, et ont tous obtenu un financement totalisant 580 millions d'euros au titre du concours pour les subventions de démarrage du CER, lequel soutient les futurs chercheurs éminents menant des recherches indépendantes en Europe, indépendamment de leur nationalité. Chaque bénéficiaire reçoit jusqu'à 2 millions d'euros de financement. Il s'agit du troisième appel pour des subventions de démarrage ces trois dernières années, avec un budget estimé à plus de 40% par rapport à celui de l'an dernier. «Avec ces subventions, le CER investit dans de nouveaux projets et de nouveaux talents», expliquait Máire Geoghegan-Quinn, la commissaire européenne en charge de la recherche, l'innovation et la science. «L'excellence dans la recherche révolutionnaire financée par le CER est indispensable à la création de l'Union de l'innovation en Europe et enfin, pour atteindre l'objectif de la stratégie 'Europe 2020' de croissance durable. Je pense que l'initiative de la Commission visant à lancer le CER en 2007 était justifiée. J'espère que prochainement, davantage de chercheurs subventionnés par le CER obtiendront le prix Nobel, à l'instar de Konstantin Novoselov, bénéficiaire d'une subvention du CER et récent lauréat du prix Nobel!» Dans l'appel de cette année, des chercheurs de plus de 39 nationalités ont reçu un soutien. Ils mèneront des études dans des institutions de recherche ou universités situées dans 21 pays européens. «La mobilité des cerveaux est une caractéristique essentielle de l'excellence», expliquait Jack Metthey, directeur exécutif (par intérim) du CER. «Le CER vise à rendre l'Europe plus attrayante pour les chercheurs étrangers de haut niveau, qu'ils soient Européens ou non. Ainsi, il est bon de voir que le CER se fait connaître dans le monde entier.» La répartition par genre des chercheurs sélectionnés est de 73,5% d'hommes pour 26,5% de femmes, dont l'âge moyen est de 36 ans. La distribution des propositions par domaine est la suivante: 45,7% en «Sciences physiques et ingénierie»; 35,8% en «Sciences de la vie»; et 18,5% en «Sciences sociales et humaines». Un total de 2873 chercheurs ont soumis une candidature pour cet appel, ce qui représente près de 14% de plus par rapport au dernier appel. La présidente du CER, Helga Nowotny, commente les résultats de l'appel: «C'est très encourageant de constater que le troisième appel de subventions de démarrage s'est clôturé avec succès. Cette vague de chercheurs sélectionnés pour leur excellence vient s'ajouter aux 1200 bénéficiaires de subventions du CER, qui explorent déjà leurs idées créatives et révolutionnaires dans toute l'Europe. Il est particulièrement encourageant de voir que la réserve de jeunes chercheurs extrêmement intelligents et talentueux d'Europe est loin d'être épuisée et que le CER contribue réellement à la construction de leurs futures carrières scientifiques individuelles ainsi qu'à la croissance de l'excellence des institutions européennes de recherche.»

Articles connexes