Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les chercheurs de Northumbria font des progrès

Des chercheurs et ingénieurs à l'université de Northumbria au Royaume-Uni ont mis au point des capteurs intelligents pouvant émettre une alerte en cas de crise épileptique imminente. Cette dernière création, avec un nombre d'autres outils et solutions innovants, a été présen...

Des chercheurs et ingénieurs à l'université de Northumbria au Royaume-Uni ont mis au point des capteurs intelligents pouvant émettre une alerte en cas de crise épileptique imminente. Cette dernière création, avec un nombre d'autres outils et solutions innovants, a été présentée lors du récent lancement du nouveau groupe de recherche P3i de Northumbria à l'Académie royale d'ingénierie (RAE) au Royaume-Uni, en septembre dernier. Initiative de recherche sur la conception, P3i cherche à accélérer le développement de matériaux intelligents P3i (imprimables, pouvant être peints et programmables) qui pourraient permettre de créer des produits, services et expériences intelligents. Les concepteurs, ingénieurs et mathématiciens de P3i, fournissent des solutions techniques clés qui améliorent considérablement la vie de la société. Le centre commencera bientôt à évaluer des matériaux et technologies dans, sur et autour du corps humain. Les chercheurs de P3i ont donné au monde un aperçu de ce qu'ils font lors de l'exposition «Towards Future Ways of Living» (Vers des modes de vie futurs) à la RAE. Les spécialistes de Northumbria réalisent de nouveaux développements technologiques en Europe. Ils utilisent un biotraceur, une machine capable d'imprimer des structures tridimensionnelles à plusieurs composants, ainsi qu'un microscope à force atomique qui analyse les matériaux à l'échelle nanométrique. Actuellement, ils travaillent sur le «matériel intelligent», un tissu capable de traiter des lésions chroniques résultant de diabète et d'ulcères aux jambes. Leur technologie «sensorielle», autrement dit des capteurs de mouvement à l'intérieur des textiles, peut offrir aux professionnels médicaux les outils nécessaires pour détecter le déclenchement de crises d'épilepsie. La technologie «bioware» consiste en l'intégration de technologies dans des matériaux et des surfaces pour la maison ou sur le corps. «Les travaux des concepteurs et ingénieurs de P3i placeront l'homme au centre de la technologie, concevant des solutions pour une population vieillissante, en développant des technologies pour améliorer la qualité de la vie et en créant des produits qui connectent les citoyens à un niveau émotionnel», affirmait le professeur Raymond Oliver, responsable de P3i. «Notre objectif est d'être à la pointe des produits et services innovants de conception novatrice, axés sur les besoins, marqués par la technologie et axés sur les solutions dans un but réel.»Pour de plus amples informations, consulter: Université de Northumbria http://www.northumbria.ac.uk/ P3i http://www.northumbria.ac.uk/sd/academic/scd/research/themes/makingsense/p3i/