Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Vers une collaboration plus diversifiée de la science européenne

L'Europe est unique: il s'agit d'une communauté économique puissante qui se bat pour l'égalité et la diversité politiques et culturelles. Mais le maintien de tous les groupes linguistiques sur un pied d'égalité peut s'avérer une tâche compliquée, en particulier quand il s'agit...

L'Europe est unique: il s'agit d'une communauté économique puissante qui se bat pour l'égalité et la diversité politiques et culturelles. Mais le maintien de tous les groupes linguistiques sur un pied d'égalité peut s'avérer une tâche compliquée, en particulier quand il s'agit des systèmes d'information. Les systèmes d'information multilingues et multimédias sont de plus en plus complexes: ils doivent satisfaire les divers besoins des utilisateurs et supporter des tâches complexes. Leur développement nécessite des méthodes d'évaluation appropriées assurant qu'ils répondent aux besoins des utilisateurs et fournissent l'efficacité souhaitée. De plus, de nouveaux paradigmes Internet étendent constamment la diversité des médias, ce qui rend la tâche de l'interaction multilingue de plus en plus ardue. Le projet PROMISE («Participative research laboratory for multimedia and multilingual information systems evaluation»), financé par l'UE et coordonné par l'Université de Padoue, comprend une équipe de recherche de grande envergure réunie pour examiner le multilinguisme et le multiculturalisme dans les systèmes d'information. La langue n'est bien sûr pas la seule chose qui sépare les pays et les cultures. Il existe également des différences fondamentales dans la manière dont nous approchons, mesurons et évaluons nos actions et nos modes de réflexion. Les systèmes d'information doivent être en mesure de faire face à ces différences. Des mesures précises et reproductibles constituent une clé du progrès dans de nombreux domaines, en particulier dans le domaine des sciences, où, de plus en plus, de vastes ensembles de données consolidées représentent désormais des ressources communes. Pour toute recherche expérimentale à grande échelle offrant une contribution cohérente à la science d'aujourd'hui, les chercheurs doivent appliquer des procédures d'évaluation établies, comparer et analyser les approches adoptées. Ils doivent également être en mesure de partager les connaissances acquises en fonction, bien sûr, des derniers systèmes d'information. Là également, le projet PROMISE fournit un laboratoire multiculturel virtuel pour la recherche et l'expérimentation coopératives tout en employant des systèmes d'information complexes. Les chercheurs du projet facilitent la gestion et offrent l'accès, la conservation, la préservation, la réutilisation, l'analyse, la visualisation et l'extraction des données expérimentales multilingues et multiculturelles recueillies. Le projet espère que son travail pourra finalement contribuer à promouvoir la collaboration et le partage des connaissances de base acquises en Europe; et stimuler le transfert et l'adoption des connaissances, tout en permettant une inclusion et une participation renforcées ainsi qu'une réelle harmonisation à l'échelle européenne. Une partie de la recherche effectuée par l'équipe comprend un examen d'une décennie d'études sur l'acquisition, l'inspection et l'interprétation des informations sur l'interaction de l'utilisateur à l'aide de l'analyse du journal du moteur de recherche sur le web et de l'analyse du journal du système de bibliothèque numérique. Ils ont également établi un rapport sur une analyse des pratiques d'extraction de contenu audiovisuel. Les chercheurs ont constaté que les performances d'extraction d'une archive audiovisuelle peuvent être considérablement améliorées lors de l'application, pour la recherche, de méthodes ciblant le contenu. Pour une autre étude, les chercheurs ont introduit la tâche d'établir une carte des requêtes de moteurs de recherche de DBpedia, une plaque tournante de liaison majeure du nuage de liaison de données ouvertes (Linking Open data cloud). Ils ont proposé et comparé différentes méthodes pour cette tâche, en utilisant un mélange de techniques d'extraction de l'information et d'apprentissage automatique. Le projet PROMISE a reçu environ 4,4 millions d'euros de l'UE et de partenaires impliqués venant d'Italie, de Suisse, d'Irlande, d'Autriche, du Royaume-Uni, de Suède, de France, d'Allemagne, du Danemark et des Pays-Bas. Le projet prendra fin en août 2013.Pour plus d'informations, consulter: Projet PROMISE http://www.promise-noe.eu/ Fiche d'information du projet Université de Padoue http://www.unipd.it/en/

Pays

Autriche, Suisse, Allemagne, Danemark, France, Irlande, Italie, Pays-Bas

Articles connexes