Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

CORDIS à la Conférence H2020 de 2019 sur la recherche dans le domaine du transport routier: tracer la voie à suivre

CORDIS a assisté à la présentation des résultats de 2019 de la recherche dans le domaine du transport routier dans le cadre de la conférence sur les projets H2020 qui s’est déroulée à Bruxelles les 4 et 5 décembre. Cet évènement, organisé par le Conseil consultatif européen chargé de la recherche sur les transports routiers (ERTRAC) et l’Initiative européenne «Véhicules verts» (EGVI), a permis aux participants de découvrir le nombre de projets financés par H2020 qui étaient en progression, et ce directement de la bouche des coordinateurs des projets!

Économie numérique

Un coup d’œil rapide au programme de cette conférence de deux jours montre exactement à quel point les sujets abordés étaient vastes: de la diminution du poids des véhicules électriques au développement de nouvelles batteries, des projets à plus petite échelle axés sur une problématique technique spécifique aux projets de plus grande envergure impliquant de «grands noms» de la scène de la construction automobile. Toutes les sessions proposées n’étaient pas seulement pertinentes, elles étaient également intéressantes. Chez CORDIS, nous étions donc déçus de ne pas avoir pu suivre chaque session et de ne pas avoir pu parler à l’ensemble des représentants des projets présents, mais nous sommes toutefois heureux de pouvoir parler des sessions que nous avons pu suivre. Les lecteurs qui souhaitent en découvrir plus sur les nombreux projets présents lors de cet évènement trouveront les notes d’information et d’autres détails sur le site web de CORDIS. Nous vous invitions également à lire le Results Pack des thématiques pertinentes sur la conduite connectée et automatisée que nous avons publié plus tôt dans l’année, ainsi que l’édition de novembre 2018 du magazine Research*eu qui comporte un numéro spécial dédié aux véhicules électriques.

Les nombreuses facettes de l’intégration des véhicules écologiques

La première session à laquelle nous avons assisté s’intitulait «L’intégration des véhicules écologiques dans le système de transport», et elle présentait les progrès réalisés par les projets axés sur cette problématique spécifique, dont le projet NeMo, qui a récemment remporté le 1er prix à l’occasion du MOBI Grand Challenge à Los Angeles, dans la catégorie «Projet le plus réalisable». NeMo et le projet ELECTRIFIC récemment achevé sont tous les deux axés sur l’intégration des véhicules écologiques dans le réseau électrique, mais également sur l’inclusion des utilisateurs dans ce processus d’intégration, en développant notamment des outils de TIC uniques pour contribuer à faciliter une connexion plus fluide entre les acteurs de l’écosystème de l’électromobilité. De son côté, le projet ASSURED travaille sur le développement (entre autres) de la nouvelle génération de solutions modulaires de recharge à haute puissance pour un transport urbain plus propre, plus durable et plus respectueux de l’environnement (tels que des bus électriques, des camions à ordures électriques et des véhicules de livraison électriques).

Le moment des essais

À suivre: une session sur «Modéliser et tester des véhicules électriques», présentant les projets axés sur la baisse des efforts de développement des véhicules électriques et l’amélioration du processus de test, tout en protégeant ce processus, chacun des projets y prenant part. Par exemple, le projet OBELICS s’affaire à fournir une «chaîne d’outils» qui réduira les coûts liés aux véhicules électriques, ainsi que les efforts déployés pour leur développement, en contribuant ainsi à l’émergence de véhicules électriques à des prix abordables. En attendant, le projet DEMOBASE s’est fixé des objectifs clés tant au niveau de la batterie (à l’aide de la numérisation massive pour faire fonctionner en parallèle le système de pile et de batterie) qu’au niveau du véhicule (avec la mise en œuvre d’une nouvelle approche pour concevoir un châssis au poids léger). HIFI‑ELEMENTS travaille sur le développement, la validation et la publication d’une recommandation pour une normalisation des interfaces modèles pour les composants courants de la conduite connectée, avec pour objectif final l’adoption massive de ces recommandations et de ces méthodes au sein de l’industrie des véhicules électriques.

Se tenir sur les épaules des géants

La session sur le sujet brûlant de la conduite automatisée (CA) a également permis à quelques‑uns des plus grands projets financés par H2020 de présenter leurs travaux: le projet L3Pilot rassemble un total de 13 fabricants automobiles européens (ainsi que quelques fabricants américains et japonais) pour tester la viabilité de la CA en tant que moyen de transport sûr et efficace. Il sera le tout premier projet à démontrer un choix aussi vaste de fonctions de conduite automatisée. Le projet ENSEMBLE trace la voie pour l’adoption d’une technologie informatisée multimarque de convoi automatisé de camions en Europe: l’objectif est d’effectuer une démonstration avec un total de six constructeurs de camions différents rassemblés en un convoi (ou plus) dans des conditions de circulation réelles avec franchissement des frontières nationales. Le projet AVENUE n’est pas seulement mené à grande échelle, mais il incarne également une première mondiale: il déploie des flottes de minibus autonomes dans des zones où la demande est de faible à moyenne dans quatre villes européennes: Genève, Lyon, Copenhague et Luxembourg. Cela a été vraiment fascinant de voir tous les résultats de ces projets et leur travail en progression et, même si nous ne disposons pas encore d’une réplique réelle de KITT dans nos rues, CORDIS a eu un bel aperçu de la voie à suivre!

Pays

Belgique