Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau paradigme dans la rééducation physique

La télémédecine modifie progressivement les soins de santé tels que nous les connaissons. La dernière percée sur ce marché animé? Une solution numérique pour entraîner et surveiller les patients souffrant de troubles musculo-squelettiques pendant qu’ils effectuent des exercices de rééducation.

Santé

Les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde, de douleurs au cou, aux lombaires ou aux épaules ne le savent que trop bien: le chemin qui mène du traitement hospitalier à la guérison est semé d’embûches. Les statistiques sont sans équivoque: 80 % des patients abandonnent prématurément leur traitement, ce qui augmente la probabilité de nouvelles blessures à l’avenir. ReHub (Rehabilitation Hub: La première solution de thérapie de récupération numérique au monde) est la réponse à cette charge croissante, tant pour les patients que pour les systèmes de sécurité sociale, en Europe. «En 2013, Ricardo Jauregui et moi-même travaillions pour une grande entreprise européenne d’équipements hospitaliers et médicaux», se souvient Silvia Raga, PDG de DyCare. «C’est à ce moment que nous avons identifié pour la première fois les obstacles existants à une thérapie plus efficace.»

Travailler vers une thérapie plus efficace, personnalisée et abordable

Le premier obstacle était le manque d’outils de mesure objectifs et innovants pour surveiller, contrôler et évaluer cliniquement les pathologies affectant les fonctionnalités du système musculo-squelettique. DyCare a répondu à ce besoin avec LYNX, une solution permettant une évaluation fonctionnelle des troubles articulaires. Le deuxième obstacle a été identifié grâce aux réactions des utilisateurs de LYNX: il y avait une forte demande, non satisfaite, pour un système impliquant les patients, les médecins et les kinésithérapeutes dans le processus de réhabilitation. «Les parties prenantes ont demandé une solution offrant une thérapie plus efficace, personnalisée et abordable. L’objectif était triple: augmenter la productivité opérationnelle des centres de santé; aider les médecins et les physiothérapeutes à obtenir une évaluation objective et dynamique de l’état fonctionnel du patient et les aider à suivre les progrès», explique Mme Raga. ReHub permet aux praticiens de concevoir des exercices personnalisés sous forme de devoirs pour leurs patients. Lorsqu’ils suivent ce programme, les mouvements et la force des patients sont alors contrôlés en temps réel. «Les algorithmes innovants de ReHub sont alimentés par les données recueillies par notre capteur breveté DyTrack, qui suit le mouvement et la force avec une précision clinique et fournit un schéma personnalisé de mouvement et de force pour chaque patient», commente Mme Raga.

Validé mathématiquement, à suivre: les tests cliniques

Les algorithmes fournissent également des indices de contrôle tels que l’adhérence, la qualité des performances de l’exercice et le taux de récupération. Grâce à toutes ces informations, le kinésithérapeute peut adapter les exercices afin qu’ils répondent au mieux aux besoins du patient. Tous les algorithmes ont été validés mathématiquement en collaboration avec l’Université de Barcelone. Ils sont ou seront bientôt testés dans un environnement clinique réel. «Nous menons actuellement un essai clinique multicentrique dans deux hôpitaux différents de l’UE (en Italie et en Espagne) dans le but de poursuivre l’évaluation de l’efficacité, la sécurité et l’utilité de ReHub en tant que nouveau protocole de réhabilitation», explique Mme Raga. «Un autre objectif majeur des études est d’évaluer les impacts économiques et sociaux de l’utilisation de ReHub pour les patients et les centres de soins de santé.» Bien qu’il reste du chemin à parcourir avant que ReHub ne devienne un produit commercial, les physiothérapeutes et les patients qui ont eu la chance de le tester sont déjà convaincus de sa valeur. Un patient a commenté l’expérience en ces termes: «Pour des raisons personnelles, je n’avais pas envie de faire quoi que ce soit, mais ReHub m’a vraiment motivé à faire mes exercices. Je ne peux que remercier DyCare pour ce système.»

Mots‑clés

ReHub, réadaptation, affection musculo-squelettique, arthrite rhumatoïde, dos, douleurs aux épaules, cou, lombaires, algorithmes, soins à domicile, troubles articulaires, DyCare, capteur, exercice

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application