Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Rencontre de l’ancien et du nouveau: la rénovation durable des bâtiments grâce à des panneaux préfabriqués

Les vieux bâtiments peuvent avoir beaucoup de caractère et de charme, mais ils ne sont pas toujours les lieux de vie les plus économes en énergie. Un projet financé par l’UE a mis au point des composants préfabriqués innovants qui contribuent à l’amélioration de l’efficacité énergétique et à la réduction des coûts de rénovation des façades.

Technologies industrielles
Énergie

Les bâtiments datant d’entre 1950 et 1975 ont été construits à une époque où les performances en matière d’économie d’énergie n’étaient pas considérées comme essentielles. Une initiative financée par l’UE veille à ce que ces bâtiments ne deviennent pas obsolètes.

Bâtiments anciens, nouvelles façades

Au lieu de démolir un bâtiment tombé en disgrâce parce qu’il ne satisfait pas aux normes d’efficacité énergétique modernes ou ne cadre plus dans son environnement, la tendance actuelle vise à appliquer des mesures correctives. Ces mesures prennent souvent la forme d’une intervention importante au niveau des façades. «Nous avons abordé le double problème des faibles performances énergétiques et du manque d’esthétisme en développant des solutions innovantes de rénovation des façades qui tiennent compte du potentiel des composants préfabriqués et des avantages de la modélisation des informations du bâtiment (BIM), note Nick Purshouse, coordinateur du projet IMPRESS, financé par l’UE. Les piliers principaux de l’approche de la rénovation IMPRESS sont le renouvellement du revêtement ou l’application d’un revêtement supplémentaire.

De nouveaux panneaux assurent une symbiose incroyable entre neuf et ancien

Les partenaires du projet ont présenté une nouvelle gamme de panneaux faciles à installer. Ils ont notamment développé un panneau de revêtement léger en polyuréthane qui combine parfaitement les avantages de l’isolation acoustique et thermique, d’une faible perméabilité à l’eau et d’une excellente adhérence au béton et aux mortiers. «Par rapport aux produits en béton aéré de pointe, le panneau de polyuréthane présente une résistance plus faible à la compression et une valeur plus faible de la conductivité thermique», révèle Nick Purshouse. Sa classe d’inflammabilité est en outre de B2. Ce panneau a été installé avec succès sur une école à Drobeta-Turnu Severin, en Roumanie. «Des simulations ont montré que si l’ensemble du bâtiment est rénové à l’aide de panneaux en polyuréthane, la valeur U des parois externes serait réduite de 1,54 à 0,19 W/m2K, avec des économies d’énergie annuelles pouvant atteindre 22 %», explique‑t‑il. L’équipe a également développé un panneau sandwich fin et préfabriqué en béton léger qui combine une résistance thermique et une résistance aux intempéries optimales pour les applications de revêtement supplémentaire. De même, l’équipe a également présenté une autre structure intégrant des matériaux à changement de phase pour les applications de renouvellement des revêtements. Ces matériaux peuvent s’adapter aux propriétés thermo-physiques de l’enveloppe du bâtiment et offrent d’excellents avantages au niveau du chauffage et du refroidissement passifs. Ces panneaux ont été installés avec succès dans les installations d’un partenaire du projet, en Irlande.

Façonnage d’un nouveau paradigme pour la rénovation

Le développement d’une fraiseuse reconfigurable capable de travailler en tandem avec une imprimante 3D pour fabriquer des panneaux incurvés avec des éléments décoratifs constitue une autre réalisation du projet. Les partenaires du projet ont également inventé la synthèse d’un revêtement fonctionnel pouvant être appliqué sur des surfaces similaires au ciment pour donner une finition esthétique. Ce revêtement peut également améliorer les performances d’isolation thermique, la résistance à la corrosion, la réflexion solaire et la résistance au vieillissement. Le revêtement développé dans le projet convient également pour l’impression de substrats 3D. «Grâce à sa synthèse unique, cette peinture fraîche combine également des propriétés anti-bactériennes, d’auto-nettoyage et d’élimination des composés organiques volatils», ajoute Nick Purshouse.

Nouveaux outils logiciels

Un nouveau logiciel de support en libre accès conçu par IMPRESS offrira aux utilisateurs finaux une estimation des économies d’énergie potentielles réalisables grâce aux panneaux préfabriqués. Un outil de gestion en ligne veillera à ce que le processus de rénovation des éléments de façade soient exécutés conformément aux méthodes IMPRESS. Cet outil intègre également la BIM pour faciliter la conception itérative. Cela devrait permettre aux professionnels de planifier, concevoir, construire et gérer plus efficacement les projets de rénovation.

Mots‑clés

IMPRESS, rénovation, revêtement supplémentaire, panneau préfabriqué, ancien bâtiment, renouvellement de revêtement, façade, panneau de polyuréthane, impression 3D, revêtement fonctionnel, modélisation des informations du bâtiment

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application