Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Harmonisation des données cliniques pour faciliter la recherche à grande échelle dans le domaine de la santé

Une initiative de l’UE a fait d’importants progrès dans le développement d’un écosystème de recherche par observation afin de prendre de meilleures décisions et d’obtenir de meilleurs résultats dans le domaine de la santé.

Santé

Est-il possible d’améliorer la pratique clinique et les résultats des patients en utilisant de grandes quantités de données de santé? Étant donné que ces informations sont disséminées sur plusieurs institutions et pays, stockées dans différents formats et selon différentes règles, comment peut-on les analyser et les utiliser au profit des patients? Le projet EHDEN, financé par l’UE, se penche précisément sur cette question afin d’améliorer les soins aux patients et de permettre la recherche axée sur les résultats médicaux. «EHDEN a été lancé pour relever les défis actuels dans la génération d’informations et de preuves à partir de données cliniques réelles à l’échelle, pour aider les patients, les cliniciens, les payeurs, les organismes de réglementation, les gouvernements et l’industrie pharmaceutique à mieux comprendre le bien-être, la maladie, les traitements, les résultats et les nouveaux dispositifs thérapeutiques», comme indiqué sur le site web du projet. En collaboration avec ses 22 partenaires, dont des universités, des PME, des associations de patients, des autorités de réglementation et des sociétés pharmaceutiques, EHDEN développe un réseau de données européen pour effectuer des recherches rapides, évolutives et hautement reproductibles. «Notre objectif est de normaliser 100 millions de dossiers de patients en Europe issus de différentes zones géographiques et types de sources de données, par exemple données des hôpitaux, registres, bases de données de la population», indique le site web du projet.

Étapes du projet

Un groupe de PME formées et certifiées sera responsable de la conversion des données détenues par les hôpitaux dans un modèle de données commun, en respectant les règles de confidentialité, la provenance des données locales et la gouvernance. Comme expliqué dans le rapport de synthèse de la première année du projet, le premier appel ouvert permettant aux PME en Europe de recevoir une formation et une certification dans l’harmonisation des données a débouché sur la certification EHDEN de 11 PME dans 9 pays. À la suite du premier appel pilote pour des partenaires de données, 19 ont été sélectionnés. «Ensemble, ces partenaires couvrent huit pays et plus de 170 millions de dossiers de patients. Les dossiers de patients sélectionnés couvrent une grande diversité de données, notamment: demandes d’assurance/demandes administratives, dossiers de santé électroniques de patients ambulatoires, dossiers de santé électroniques de patients hospitalisés, systèmes de facturation des soins aux patients hospitalisés, registres et biobanques». Ce même rapport précise que l’architecture a été créée avec une version fonctionnelle initiale du portail EHDEN actif. Les partenaires du projet ont également fait des progrès dans le développement du catalogue de la base de données, des outils de caractérisation des données et des tableaux de bord. En outre, l’Académie EHDEN, un environnement d’apprentissage en ligne destiné à la formation de tous les acteurs du projet à l’utilisation des outils et des processus EHDEN, a soutenu le programme de certification des PME. «À ce jour, 90 utilisateurs dans 11 PME et nos partenaires EHDEN ont testé et suivi six formations à l’Académie», comme indiqué dans le rapport. Les trois acteurs principaux d’EDHEN sont les PME, les sources de données et les organismes de réglementation/d’évaluation des technologies de santé (ETS)/payeurs. «Au cours de la deuxième année, nous allons cibler l’industrie pharmaceutique et les patients/représentants des patients comme les prochains groupes d’intervenants.» Une autre réalisation a été l’élaboration de protocoles pour différentes utilisations comme des études sur l’utilisation des médicaments, des recherches sur la réglementation liées à la sécurité des médicaments et des dispositifs, et les ETS. Les partenaires du projet ont également réalisé un étude-o-thon qui prévoyait d’établir des comparaisons de sécurité entre les deux types de dispositifs médicaux pour la chirurgie de remplacement du genou: remplacement partiel ou total du genou. EHDEN (European Health Data and Evidence Network) sera actif jusqu’à la fin avril 2024. Le site web du projet indique: «La mission d’EHDEN est de réduire le temps nécessaire pour apporter une réponse à la recherche médicale du monde réel. Il atteindra cet objectif grâce à la mise en place des infrastructures nécessaires dans un réseau fédéré à l’échelle de toute l’Europe, à une collaboration au niveau des méthodes de recherche et à l’éducation dans une collaboration scientifique ouverte». Pour plus d’informations, voir: site web du projet EHDEN

Pays

Pays-Bas

Articles connexes