Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des conseils de survie destinés aux familles les plus durement touchées par la crise du coronavirus

Une équipe de chercheurs financés par l’UE a mis à disposition des conseils de parentalité pour ceux qui souffrent des mesures de confinement mises en place pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Société

Vous sentez-vous submergé par les longues périodes d’isolation à la maison pendant la pandémie de COVID-19? Êtes-vous un parent dans une situation de chômage, ou devant jongler entre télétravail, garde d’enfants et école à la maison pendant le confinement mis en place suite au coronavirus? Il existe des solutions à portée de main, grâce à une série de ressources en ligne en accès libre mises à disposition par une équipe de chercheurs financés par l’UE, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Déjà traduits dans plus de 50 langues, ces conseils sont le fruit de recherches basées sur des preuves, comme l’explique le professeur Lucie Cluver de l’Université d’Oxford, hôte du projet HEY BABY financé par l’UE. Citée dans un communiqué de presse, le professeur Cluver déclare: «Dans le monde entier, nous exerçons actuellement nos rôles de parents dans des conditions extrêmement stressantes. Nos enfants et nos adolescents sont non seulement déscolarisés, mais les familles vivent dans des conditions de stress, de peur et d’inquiétudes financières accrues. Tous ces facteurs nous rendent moins tolérants et plus irritables». Elle ajoute: «Dans les cas les plus graves, nous savons que les violences domestiques augmentent durant les périodes de fermeture des écoles associées à des urgences sanitaires. Mais ces outils sont destinés à toutes celles et ceux qui ont besoin et méritent un soutien dans leurs rôles de parents».

Une parentalité saine

Produits par l’initiative Parenting for Lifelong Health (PLH) et le centre UKRI GCRF Accelerating Achievement for Africa’s Adolescents (Accelerate), et avec la participation d’organismes internationaux tels que l’OMS, l’UNICEF et le partenariat global End Violence Against Children, les conseils de parentalité se focalisent sur différents problèmes. L’acronyme UKRI désigne UK Research and Innovation (recherche et innovation du Royaume-Uni), et GCRF signifie Global Challenges Research Fund (Fonds de recherche sur les défis mondiaux). Les six pages complètes de conseils abordent des sujets tels que le temps en tête-à-tête, le fait de rester positif, de créer une routine quotidienne, d’éviter les comportements néfastes, de rester calme, de gérer son stress et de parler de la COVID-19. Ces conseils sont disponibles sur le site web de l’OMS. Le professeur Cluver ajoute: «Depuis 2012, nos équipes de recherche ont conduit une série d’essais contrôlés aléatoires de programmes de parentalité non-commerciaux en Afrique, en Asie et en Europe. Les programmes que nous avons développés, en partenariat avec l’OMS et l’UNICEF, sont désormais présents dans 25 pays du monde». Les conseils de parentalité ont également été mis à l’honneur dans une lettre de la revue «The Lancet». «La COVID-19 n’est pas la première maladie à menacer l’humanité, et il ne sera pas le dernier. Nous devons user de stratégies efficaces pour renforcer les liens familiaux de manière à fournir une réponse adéquate, à garantir le bien-être de nos enfants et à préserver le monde dans lequel ils vivront.» L’initiative PLH se focalise sur le développement, l’évaluation ainsi que la diffusion des programmes de parentalité de manière à réduire les violences à l’encontre des enfants, et à améliorer leur bien-être dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. Sous l’égide du projet RISE, financé par l’UE, l’initiative PLH cible trois pays de l’Europe de l’Est: la Macédoine du Nord, la Moldavie et la Roumanie. Le site web du projet indique: «Les membres de PLH ont mis au point quatre prototypes de programmes diffusés par les paraprofessionnels de la communauté dans des domaines variés du développement de l’enfant: PLH pour les nourrissons (période prénatale jusqu’à six mois), PLH pour les tout-petits (de 6 à 24 mois), PLH pour les jeunes enfants (de 2 à 9 ans), et PLH pour les parents et les adolescents (de 10 à 17 ans)». Le projet RISE (Prevention of child mental health problems in Southeastern Europe - Adapt, Optimize, Test, and Extend Parenting for Lifelong Health) prendra fin en décembre 2021, tandis que le projet HEY BABY (Helping Empower Youth Brought up in Adversity with their Babies and Young children) se poursuivra jusqu’en avril 2024. HEY BABY vise à évaluer les canaux de résilience chez les parents adolescents et leurs enfants en Afrique, notamment ceux faisant partie des communautés touchées par le VIH et privées de ressources. Pour plus d’informations, veuillez consulter: Site web du projet RISE projet HEY BABY

Mots‑clés

RISE, HEY BABY, coronavirus, COVID-19, astuces de parentalité

Articles connexes