Skip to main content

Remote Tower for Multiple Airports

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un concept de tour de contrôle d’aéroport à distance testé et prêt à être déployé

Aujourd’hui, les agents des services de la circulation aérienne (SCA) peuvent également travailler à distance. Les nouvelles technologies leur permettent de contrôler plusieurs aéroports sans pour autant être présents sur place.

Transports et Mobilité

Les SCA gèrent et assistent les aéronefs afin d’assurer le bon déroulement des opérations. Ces services comprennent le contrôle de la circulation aérienne, ainsi que diverses prestations d’information et de conseil. La structure actuelle des SCA risque de provoquer un déséquilibre entre leur capacité et la demande. Par exemple, un agent des SCA peut travailler dans la tour de contrôle d’un aéroport très calme ne recevant que quelques vols par jour. Cet agent sera clairement sous-utilisé. La situation inverse est également fréquente, quand une très forte demande en SCA est observée aux heures de pointe dans les grands aéroports et corrélée à une disponibilité insuffisante des agents.

Tours de contrôle à distance

Afin d’équilibrer l’offre et la demande, le concept de tour de contrôle à distance pourrait apporter une solution. Le projet PJ05 Remote Tower financé par l’UE a travaillé sur ce concept jusqu’à ce qu’il soit prêt. L’initiative a été financée dans le cadre de l’entreprise commune SESAR, un partenariat public-privé mis en place pour moderniser le système de gestion du trafic aérien européen. «Avec le concept de tour de contrôle à distance,» explique le coordinateur du projet Jörn Jakobi, «vous remplacez la vue classique de la tour de contrôle fenêtre + jumelles par une vue vidéo panoramique haute définition complétée d’une caméra PTZ (pan-tilt-zoom)». Le flux vidéo d’un aéroport peut être relayé n’importe où, y compris sur un site éloigné du champ d’aviation. Pour les pilotes, le concept n’apporte que peu de changements, et peut parfois constituer une amélioration. Pour les agents des SCA, les principales différences résident dans le flux vidéo qui remplace la vue par les fenêtres et la capacité de fournir des services de circulation aérienne à un aéroport éloigné. Le concept des tours de contrôle distantes multiples est similaire. Il implique que le flux des caméras est susceptible d’être relayé vers un centre de tour distant où une équipe d’agents des SCA peut se partager la demande en fonction des besoins. «Avec cette idée de tour multiple, le concept de tour à distance atteint son niveau de synergie suprême», ajoute M. Jakobi. «Un agent des SCA peut fournir ses services à plusieurs aéroports à faible demande simultanément. De même, il est possible d’affecter plusieurs agents des SCA à un seul aéroport où la demande est importante.»

Simulation et tests

Les chercheurs ont étudié comment garantir l’affectation la plus efficace possible. Ils ont réalisé plusieurs simulations en temps réel où un seul agent des SCA fournit ses services à jusqu’à trois aéroports simultanément. Pour garantir le bon fonctionnement de ce concept sur plusieurs tours de contrôle distantes, la charge de travail des agents des SCA ne doit être ni trop importante, ni trop faible, ce qui était le cas lors des simulations. Les travaux du projet ont également permis d’identifier les obstacles ou les problèmes potentiels associés à un tel déploiement et les recommandations adéquates pour ces scénarios. Ces recommandations doivent être mises en place avant l’adoption par l’industrie aéronautique de la technologie des tours multiples. Les simulations n’ont mis en évidence aucun problème lié à la sécurité. Les réalisations du projet PJ05 Remote Tower sont désormais prêtes à être transférées à l’industrie aéronautique pour être déployées. Le projet qui va prendre la suite, SESAR2020 Wave 2, assurera ce transfert. Un deuxième projet subséquent, PJ05-W2, travaillera sur l’allocation flexible des aéroports entre les différents postes et agents des SCA. Plusieurs fournisseurs de services de navigation aérienne européens ont l’intention d’exploiter ce concept à court terme. Tout aéroport d’Europe qui fournit des SCA inefficaces, ce qui est le cas de presque tous les aéroports de petite taille et de taille moyenne, est un bon candidat pour ce service. Lorsqu’il sera déployé, ce système se traduira par une plus grande souplesse et efficacité des agents des SCA. Il offrira davantage d’options aux petits aéroports, comme le fait de pouvoir étendre leurs heures d’ouverture ou de pouvoir accueillir de grands vols commerciaux.

Mots‑clés

PJ05 Remote Tower, aéroport, tour de contrôle distante, aérodrome, services de circulation aérienne, tour de contrôle distante multiple, flux vidéo

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application