Skip to main content
European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Wooden structured telecommunications tower for the complete mobile network coverage

Article Category

Article available in the following languages:

Un concept de tour en bois pour un déploiement écologique de la 5G

Le remplacement des tours en acier par des structures en bois recyclables pourrait permettre aux fournisseurs de télécommunications de réduire leur empreinte carbone lors du déploiement des services de réseaux 4G et 5G.

Économie numérique icon Économie numérique

Les tours de télécommunications (les structures de support des antennes et des équipements radio qui permettent les communications sans fil) se multiplient à une vitesse incroyable. On compte actuellement environ 300 000 tours en Europe, et ce nombre ne pourra que continuer à croitre avec l’augmentation de la vitesse des réseaux mobiles haut débit et des volumes de données échangées. D’énormes quantités d’acier sont nécessaires à la construction de ces structures de support, qui doivent être suffisamment solides pour supporter tout l’équipement nécessaire à la 4G et à la future technologie de réseaux 5G. «Plus on construira de tours, plus vite le haut débit sans fil pourra être déployé», explique Gyöngyi Mátray, coordinatrice du projet Wooden Tower et directrice générale de l’entreprise finlandaise Ecotelligent. «Mais cette infrastructure s’est développée si rapidement que le temps a manqué pour réfléchir à son impact environnemental ou esthétique.»

Des infrastructures respectueuses de l’environnement

Ecotelligent a vu là une opportunité pour proposer une solution plus écologique et plus esthétique que les structures actuelles en acier. Construite en bois recyclable, l’empreinte carbone de leur tour Ecopol représente moins de la moitié de celle d’une tour en acier équivalente. Le matériau est réutilisable après son usage en tant que structure de support. Le projet Wooden Tower a été lancé en août 2019 dans l’objectif de renforcer les connaissances d’Ecotelligent sur les exigences actuelles et futures du secteur des infrastructures de télécommunications. La société entend devenir le premier fournisseur de tours en bois sur le marché européen d’ici 2023. Le concept de construction de tours de télécommunication en bois a été introduit dans trois pays européens: l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. La société a établi des contacts avec les parties prenantes du secteur des télécommunications, ce qui lui a permis de se faire une première idée des acteurs du marché et des clients potentiels. «Il sera nécessaire de construire un très grand nombre de tours dans ces pays afin de déployer la couverture 4G et 5G», souligne Gyöngyi Mátray. «La réponse des acteurs du secteur a été vraiment positive, ils se sont en effet réjouis d’apprendre qu’une nouvelle solution sera bientôt disponible sur le marché.» En réalité, entre 60 000 et 80 000 grandes tours de télécommunications (de 20 à 40 mètres de haut) devront être construites en Europe au cours des cinq prochaines années, note Gyöngyi Mátray. Elle estime que si seulement 1 % de ces tours sont construites en bois, cela permettra d’éviter l’émission de plus de 17 000 tonnes de CO2.

Des opportunités commerciales ont été identifiées

Ce projet d’une durée de six mois a confirmé l’intérêt de l’industrie pour la tour Ecopol, ainsi que la prise de conscience des avantages environnementaux potentiels du remplacement des tours en acier par des structures en bois. Des prototypes pour les technologies 3G et 4G sont actuellement à l’essai en Hongrie. «Nous cherchons maintenant à développer la chaîne de production d’Ecopol, afin de doubler la capacité et de réduire le temps nécessaire à la production de nos tours de télécommunication en bois», explique Gyöngyi Mátray. «Cela nous permettra de diminuer nos coûts et de mettre sur le marché un produit à prix compétitif dont l’empreinte carbone sera beaucoup plus faible.» Les premiers consommateurs visés sont les opérateurs et les sociétés de construction de tours. Viennent ensuite les fournisseurs d’infrastructures de réseau mobile et les propriétaires d’infrastructures passives équipées de dispositifs de réseau mobile. Gyöngyi Mátray a également noté le besoin croissant pour les villes intelligentes de concepts de communication sans fil esthétiquement agréables aux yeux des citoyens. Alors que l’objectif actuel d’Ecotelligent est de fournir de grandes tours en bois, le déploiement de la 5G dans les zones urbaines ouvrira également les portes à la construction de structures de support plus petites qui pourront être installées sur les toits.

Mots‑clés

Wooden Tower, Ecotelligent, télécoms, 4G, 5G, haut débit, bois, recyclable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application